TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Communiqué du Tahoera'a : "Le comportement schizophrène d’Edouard Fritch"




PAPEETE, le 28 mai 2015. (COMMUNIQUE DU TAHOERA'A) En annonçant son remaniement ministériel mercredi 27 mai dernier, le président Edouard Fritch l’a justifié comme « un acte de partenariat avec le groupe A Tia Porinetia ». En réalité, au Tahoera’a Huiraatira nous savons tous qu’il ne s’agit ni plus ni moins que la concrétisation d’un pacte noué entre les deux hommes bien avant l’élection d’Edouard Fritch à la présidence.

L’entrée de Teva Rohfritsch au gouvernement n’est pas autre chose qu’un retour d’ascenseur, et s’inscrit comme la chronique d’un mariage annoncé depuis de longs mois ; les fiançailles ayant eu lieu le jour de l’élection du président Edouard Fritch, le 18 septembre 2014, lorsqu’il a été élu président avec les 38 voix de sa majorité et les 8 voix du groupe A Tia Porinetia. Depuis Teva Rohfritsch n’a eu de cesse de lui cirer les pompes et de s’affirmer comme son meilleur soutien. Le gouvernement Fritch 2 ne constitue donc pas une surprise, il est le fruit d’un marchandage passé dans le dos de notre parti.

Personne n’est dupe du prétexte mis en avant par le président Edouard Fritch pour qui « ce partenariat a pour objectif de renforcer les appuis du gouvernement à Tarahoi alors que le Tahoera’a Huiraatira annonce officiellement qu’il ne soutiendra plus ce gouvernement ».
La décision du Tahoera’a Huiraatira prise lors du conseil politique du vendredi 22 mai n’est pas la cause de la décision d’Edouard Fritch de s’allier à l’opposition, mais bien la conséquence des agissements hostiles et répétés du président Edouard Fritch contre son propre parti depuis de longs mois.

Sans remonter jusqu’à l’affaire de la vaisselle orchestrée depuis la présidence ou d’autres déclarations agressives contre le parti, Edouard Fritch a posé ces derniers mois les jalons de la rupture programmée : d’abord en soutenant des candidats dissidents aux sénatoriales ; ensuite en créant son propre groupe politique à l’assemblée, le Tapura Huiraatira ; puis en s’alliant avec les partis d’opposition pour se répartir les commissions et affaiblir le Tahoera’a Huiraatira en le privant de moyens ; enfin en faisant entrer l’opposition au gouvernement, celle-là même qui a été virulente et souvent odieuse avec le Tahoera’a Huiraatira et son président Gaston Flosse.

A l’écouter, Edouard Fritch considère qu’il est toujours Tahoera’a Huiraatira, que « son sang est orange ». Dans ce cas, pourquoi n’a-t-il pas recherché une solution avec sa propre majorité plutôt que de tout faire pour la casser et la jeter dans l’opposition ? Pourquoi n’y a-t-il aucun ministre issu du groupe Tahoera’a Huiraatira dans son gouvernement ? Lorsqu’il déclare : « Je chercherai par tous les moyens à avoir une majorité ferme qui me soutienne. Aujourd’hui nous sommes 23 ; j’attends des réponses d’autres élus de l’assemblée, et s’il le faut je ferai descendre des ministres à l’assemblée », Edouard Fritch confirme qu’il va poursuivre sa politique de débauchage et qu’il continuera à agir contre le Tahoera’a Huiraatira, tout en se déclarant résolument Tahoera’a Huiraatira. Ses déclarations contradictoires relèvent là encore d’un comportement schizophrène.

Le Tahoera’a Huiraatira n’a jamais dit, ni écrit qu’il s’opposera au gouvernement d’Edouard Fritch. Lorsqu’il dit « qu’il ne soutiendra plus ce gouvernement », il veut dire qu’il retrouve sa liberté, et qu’il continuera d’agir dans l’intérêt général en veillant au respect des engagements du parti. Ainsi qu’il l’a précisé dans son précédent communiqué, si les textes sont bons, il les votera ; s’ils sont mauvais, il proposera de les améliorer en déposant des amendements ; et s’il les estime contraire à son programme et à l’intérêt général, il votera contre. Aujourd’hui Edouard Fritch semble déplorer que la Tahoera’a l’abandonne ! N’est-ce pas l’aveu que le Tahoera’a l’a toujours soutenu jusqu’à aujourd’hui, alors même qu’il dit le contraire ?

En effet, jusqu’à présent, et contrairement aux affirmations mensongères et répétées d’Edouard Fritch, le Tahoera’a Huiraatira a tout voté et tout soutenu : il a voté le budget, les deux contrats de projets, la convention sur le RST et les 48 délibérations et lois de pays présentés par le gouvernement à l’assemblée depuis le début de la présidence d’Edouard Fritch. A aucun moment le Tahoera’a Huiraatira ne s’est abstenu ou a voté contre un texte. Pourtant le président Edouard Fritch affirme que sa propre majorité lui a mis « des bâtons dans les roues » et qu’elle a voulu « l’empêcher de travailler » transformant la volonté d’améliorer les textes en volonté « d’obstruction » ! Là aussi le comportement du président est schizophrène tant ses affirmations sont contraires à la réalité des faits. Tous les mensonges ne sont pas permis.

Contrairement à ce que dit Edouard Fritch ce n’est pas le Tahoera’a Huiraatira qui l’a abandonné, mais c’est bien lui qui a trahi son parti en manœuvrant contre lui. Il est seul et unique responsable de la situation qu’il a créée.

Rédigé par Communiqué du Tahoeraa Huiraatira le Jeudi 28 Mai 2015 à 14:25 | Lu 322 fois


Notez


Dans la même rubrique :
< >

Sports | SportLive | Parau Ha'uti | OPEN | La video de la semaine | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Mieux comprendre | La tribune politique | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Evènement | Observatoire des Prix | Tiki