Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Christophe Bouriat, le directeur du CHPF, effectivement « révoqué »



PAPEETE, le 13 juillet 2015- Christophe Bouriat a bien été reçu ce lundi matin par le ministre de la Santé. Le directeur du CHPF était accompagné de son avocat François Quinquis. Comme nous vous l’annoncions dès le dimanche 5 juillet, le Pays va se séparer du patron du Taaone qui était arrivé en août 2014. Selon son avocat c’est une procédure de révocation qui est en cours et la décision finale devrait être entérinée lors d’un prochain conseil des ministres (le prochain sauf séance extraordinaire est programmé au 22 juillet).

En clair cela signifie que Christophe Bouriat – fonctionnaire détaché – peut être remis à disposition de la fonction publique nationale. Mais il peut également lui être proposé un autre poste sur le territoire pour sa dernière année de contrat. Un scénario très improbable, même si de l’avis de Me Quinquis, pour l’instant « le contrat demeure ». De fait il touchera sa dernière année de salaire quoi qu’il arrive.

Au cours de l’entretien, très bref, le reproche principal qui a été fait au directeur du CHPF concerne sa gestion des grèves. A aucun moment l’enquête administrative qui étudie les conditions d’embauche de son épouse n’a été évoquée.

Le Syndicat des Personnels Hospitaliers de Polynésie Française (SPHPF) a réagi par une lettre ouverte adressée au Président du Pays et au Ministre de la Santé: Lire la lettre


Rédigé par Bertrand Parent le Lundi 13 Juillet 2015 à 16:06 | Lu 2485 fois






1.Posté par ponui le 13/07/2015 18:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tu as raison taote Levy , celà prouve bien que ce gouvernement se couche devant les syndicats et n'en a rien à fiche de la santé des Polynésiens!!! Honteux!!!

2.Posté par TevaTamahine le 14/07/2015 10:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Super, on bosse 1 an et on est payé pour 2. On va pas avoir de mal à trouver un remplaçant avec ce New Deal polynésien.

3.Posté par soleil le 14/07/2015 21:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

est ce qu'il a vraiment recruté sa femme en tant que cadre supérieure ?
quand aura-t-on la réponse à cette question? merci

4.Posté par Ozzy le 15/07/2015 07:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les politiques se moquent de ce que cela va couter.

Ca coutera minimum les 1 an de salaire. Il peut aussi attaquer le gouvernement pour préjudice moral, etc

Ca peut donc couter plus cher en fait, surtout en humiliant le gars.

Que des nuls au ministère, les hommes politiques Polynésien ne sont pas à la hauteur des responsabilités...

5.Posté par Faut pas pousser! le 15/07/2015 08:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Super, un fonctionnaire d'Etat qui se montre partout, qui se permet même de parler de sa situation à la TV !!! C'est sur que quand on ne respecte pas les premiers devoirs d'un fonctionnaire, le devoir de réserve et la loyauté, dehors !!

6.Posté par tamatoas le 15/07/2015 12:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Iaorana ,
Ce cadre de santé a été détaché du système de gestion des hôpitaux de France , un grand spécialiste dans son métier , naturellement il ne plait aux syndiqués Polynésiens . Ce qu'il faudrait reconnaitre c' est qu'il est l'autorité de l'établissement , le responsable donc , si ça existe encore , et il devrait se mettre à plat ventre face aux syndiqués qui ne l' acceptent pas . Il est à craindre qu'il n'y aura pas de volontaire pour le remplacer , car à son retour .en France il fera part de son aventure en Polynésie . Et le contribuable Polynésiens paye tout ces caprices de syndiqués plus qualifiés en syndicalisme qu'en matière de professionnel de santé , le Ministre n' a pas commentaire à faire , payons , payons ! Pauvre Polynésie ou vas tu ?

7.Posté par TAAHOA le 15/07/2015 13:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce gouvernement et son ministre de la santé sont des NULS. Edouard FRITCH me déçoit de plus en plus. Et pourtant je croyais en lui. Edouard est trop influençable il écoute trop ces soit-disant conseillers (n'est ce pas Thierry NHUN FAT ). Au point ou on en est vous n'avez qu'à nommer Mlle LE GAYIC, la soeur de qui vous savez, au poste de Directrice.

8.Posté par petronille le 15/07/2015 14:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce n'est pas la soeur, c'est pire, c'est la fille de qui vous savez, avec ce qu'ils ont fait de Papara on a encore de la marge pour voir dans quel état ils vont mettre le syndicalisme, il faut cesser de voter pour eux lors des éléctions syndicales, du courage les Potes

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 22 Novembre 2017 - 17:44 Le nouvel ATR d’Air Tahiti béni à Rurutu

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance