Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Changement climatique: ce que mesure et prévoit la science



Paris, France | AFP | vendredi 28/11/2014 - Le Groupe intergouvernemental d'experts sur l'évolution du climat (Giec) a publié en octobre une synthèse des études existantes dans le monde entier. Voici les principaux enseignements de ce rapport de plusieurs centaines de pages.

- SIGNES DU RECHAUFFEMENT -

- Températures: la moyenne à la surface de la planète a gagné 0,85°C entre 1880 et 2012; les trois dernières décennies ont été successivement les plus chaudes depuis 1850

- Acidification: l'acidité des océans a augmenté de 26%, en raison de l'absorption d'une partie (30%) des émissions de CO2

- Arctique: la surface moyenne annuelle de la banquise a diminué de 3,5 à 4,1% par décennie entre 1979 et 2012

- Océans: entre 1901 et 2010, leur niveau moyen s'est élevé de 19 cm

- Gaz à effet de serre: les concentrations des GES (CO2, méthane et protoxyde d'azote) dans l'atmosphère sont les plus élevées depuis 800.000 ans
- SCENARIOS -

- 4 scénarios ont été modélisés: en l'absence de nouvelles mesures pour réduire les émissions, la planète suit le scénario le plus élevé, correspondant à une hausse globale des températures à la fin du 21e siècle de 3,7 à 4,8°C par rapport à 1850-1900

- le seuil de 2°C à ne pas dépasser, pour éviter des impacts irréversibles et graves, implique de réduire les émissions de 40 à 70% d'ici 2050 (par rapport à 2010) et de les faire disparaître en 2100

- IMPACTS ACTUELS -

- Précipitations: hausse aux latitudes moyennes de l'hémisphère Nord au cours du 20e siècle

- Evènements extrêmes: augmentation de la fréquence et de la durée des vagues de chaleur en Europe; Asie et Australie; épisodes de pluies intenses plus violents et fréquents aux latitudes moyennes et dans les régions tropicales humides; moins de précipitations dans les régions sèches, avec des exceptions

- répartition et population de nombreuses espèces marines ou terrestres modifiées

- l'impact global négatif sur les rendements agricoles


- IMPACTS FUTURS -



- la région arctique va continuer à se réchauffer plus rapidement que la moyenne de la planète; avant le milieu du siècle, l'océan Arctique devrait être libre de glaces l'été

- vagues de chaleur plus fréquentes, vagues de froid moins fréquentes sur la majeure partie de la planète

- les changements concernant les précipitations ne seront pas uniformes: hausse dans le Pacifique équatorial, aux latitudes élevées et dans les régions humides aux latitudes moyennes, baisse dans les régions subtropicales sèches

- l'océan va encore se réchauffer

- l'élévation du niveau des mers va se poursuivre à un rythme encore plus élevé: de 26 cm à 82 cm entre 1986-2005 et la fin du 21e siècle; la hausse ne sera pas uniforme sur le globe

- risques accrus d'extinction pour de nombreuses espèces (animales ou végétales)

- la sécurité alimentaire affectée (pêche et production céréalière notamment)

- baisse des ressources d'eau potable dans les régions subtropicales sèches

- risques accrus dus aux inondations, glissements de terrain, tempêtes

Rédigé par () le Vendredi 28 Novembre 2014 à 06:12 | Lu 301 fois






Dans la même rubrique :
< >

Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies