TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Challenger #9 : Lokelani Vero


Le parcours de Lokelani prouve qu’avec de la volonté et de l’amour parental beaucoup de choses sont possibles. Elle a grandi dans le quartier social de Titioro situé dans la zone péri-urbaine de Papeete. Son frère Yannick est également sportif, il est un joueur de football émérite du club de Manu Ura. Grâce à des rencontres inter-quartiers organisées par la commune, elle a pu commencer à jouer au volley en équipe.



Elle a pu ainsi découvrir en elle cette ‘rage de la gagne’. De fil en aiguille, elle a pu passer du volley de quartier à un vrai club, celui de Pirae où elle a évolué dans un premier temps. Son niveau a pu progresser, l’émulation et la persévérance, le sérieux à l’entrainement, ont fait qu’elle a pu intégrer la sélection de Tahiti, une des meilleures du Pacifique.
 
Le sport lui a permis de franchir les frontières de son quartier pour sillonner le Pacifique, d’aller en métropole pour défendre les couleurs de la Polynésie. Autant d’expériences et de rencontres qui ont pu faire d’elle une sportive de haut niveau qui a su intégrer une équipe qui a ramené de nombreuses médailles, en beach volley comme en volley ‘indoor’.
 
Ce succès, ce parcours, elle le doit pour beaucoup à sa mère, tragiquement décédée de cette maladie qui a touché tant de familles : le cancer. Le sport c’est la santé et il faut profiter d’être en bonne santé pour faire du sport car certains ne peuvent pas ou plus faire de sport. Lokelani représente un message d’espoir pour tous ces jeunes des quartiers.

En bref

Née le :
29 janvier 1985 à Papeete
 
Origines

Ma mère est de Raiatea, mon père de Tahiti.
 
Situation familiale

En couple
 
Un héros de ton enfance ?

Olive et Tom
 
Si tu étais un animal ?

Un oiseau, un uupa
 
Une valeur morale ?

Avoir des objectifs et se donner les moyens de les atteindre
 
Tes sponsors ?

Pas de sponsors

3 meilleurs résultats de ton palmarès ?
Médaille d’argent aux Jeux du Pacifique en 2015
Médaille d’or au Jeux du Pacifique en 2011
Médaille d’or aux Jeux du Pacifique en 2007

Cinq questions à Lokelani


Tes débuts ?
 
« J’ai commencé à faire du volleyball à l’âge de 11 ans dans mon quartier de Titioro Temauri Village. La commune de Papeete organisait des rencontres inter-quartiers et c’est de cette manière que j’ai commencé à jouer en équipe. Grâce à ce vécu, cela m’a poussé à m’inscrire dans un club à l’âge de 14 ans, au Pirae Volley Club. Mon déclic pour la pratique sérieuse a été cet esprit de combativité et de compétition que je ne pouvais trouver qu’au sein de club homologués, contrairement à ce que je faisais au quartier. »
 
Ton entrainement ?
 
« Actuellement, je suis dans le club de Vénus, nous nous entraînons deux à trois fois par semaine, avec un match par semaine. En alternance, je pratique aussi du futsal, on va dire pour le fun. Il m’arrive de faire de la musculation. »
 
Tes plus beaux succès en compétition ?
 
« Le meilleur résultat de ma carrière est celui des Jeux du Pacifique de Samoa en 2007. Avec seulement deux semaines de préparation en beachvolley et en ‘indoor’, on a décroché l’or dans les 2 disciplines. Cette victoire, je la dois à cette hargne que je ressens à chaque fois que je suis sur un terrain de compétition mais aussi à toute ma famille, et surtout à ma défunte mère, qui m’a soutenu depuis toujours. Il ne fallait pas les décevoir ! »
 
Tes motivations ?
 
« Faire du sport en général me permet de faire connaissance avec d’autres personnes, de tisser des liens amicaux dans tout le Pacifique et même jusqu’en métropole. De plus, cela me permet également de voyager et découvrir ce qu’il y a au delà de mon quartier. Mon sport, c’est ce qui me donne ma vitalité, c’est ce qui me permet de garder la forme. »
 
Tes objectifs ? Remerciement ou message ?
 
« J’aimerais attirer la jeunesse pour qu’elle reprenne le flambeau, j’aimerais lui transmettre mon savoir et mon expérience. Je pense que le sport est l’un des meilleurs moyens pour combattre diverses formes d’addictions. Il permet d’avoir un meilleur regard sur soi car tout effort est toujours récompensé ! Mon succès, je le dois à ma mère qui m’a toujours poussée dans cette direction, qui a toujours cru en moi et surtout qui a toujours été présente dans les bons et les mauvais moments. »


Rédigé par Roxane Berget le Mardi 5 Janvier 2016 à 04:05 | Lu 416 fois


Notez


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 5 Janvier 2016 - 04:53 Challenger #18 : Stéphane Debaere

Mardi 5 Janvier 2016 - 04:49 Challenger #17 : Remuera Tinirau

Tahiti Infos ATN Challenge | Tahiti Infos ATN Challenge - le jeu