FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Challenger #2 : Tikanui Smith


Tikanui Smith est le genre de surfeur qui n’a pas froid aux yeux. Comme l’icône disparue trop tôt Malik Joyeux, il est free rider, il a grandi à Moorea et il a le sourire aux lèvres. Il est un des rares sportifs professionnels de Tahiti.



Portrait

Sa mère est Cannoise, son père originaire de Moorea. Bon vivant, il sait aussi s’entraîner dur. Préparation physique intense, exercices d’équilibre, il est à fond pour être prêt le jour J.
 
Avec son gabarit d’1M88, pour les photos de surf cela ne facilite pas. Sauf que…il shoote gros, voire très gros à Teahupo’o notamment. En 2013, il explose au niveau international grâce à une vague phénoménale qui lui vaut d’être nominé dans la catégorie reine des WSL Big Wave Awards. Il participe au Taapuna Master et aux Trials à Teahupo’o sans pression et ne dédaigne pas la compétition.
 
Après avoir pris des vagues énormes à Teahupo’o, son rêve était de scorer à Hawai’i, à Peahi-Jaws, le spot mythique référence mondiale du big wave riding. Après une première expérience il y a deux ans où il avait pu prendre déjà deux vagues, il a attendu patiemment une nouvelle occasion pour tenter à nouveau de rider le monstre. C’est ce qu’il a pu faire en février 2016 lors de cette session dans l’île de Maui, à Hawai’i.
 
Vetea David, Manoa Drollet, Raimana Van Bastolaer, Patrice Chanzy, le regretté Malik Joyeux sont les Tahitiens qui ont écrit une partie de l’histoire du big wave riding polynésien mais peu ont eu l'occasion de se frotter à Peahi…Tikanui Smith, Tereva David et Matahi Drollet, représentent la nouvelle génération tahitienne de ‘chargeurs’ de grosses vagues mais pour l’instant aucun n’a intégré le Big Wave World WSL. »

En bref

Né le :
15 avril 1991 à Afareaitu, Moorea
 
Origines

Père de Moorea Atiha et maman française de Cannes installée depuis 40 ans en Polynésie
 
Situation familiale

célibataire
 
Un héros de ton enfance ?

Mon père et mes grands frères qui m'ont poussé dans mon surf, avec aussi Michel Bourez qui est au top
 
Si tu étais un animal ?

Surement une baleine, je les trouve trop majestueuses et surtout elles vivent dans l'océan
 
Une valeur morale ?

Si tes rêves ne te font pas peur, c'est qu'ils ne sont pas assez grands.

Ton activité professionnelle ?
Surfeur Pro ( big wave rider)
 
Tes sponsors ?

Quiksilver, Blast , Infinity Surfboard, Aremiti, Noni Energy

3 meilleurs résultats de ton palmarès ?
Février 2016 à Peahi, Hawai’i : nomination Biggest Wave et Ride Of The Year XXL Awards WSL
Juillet 2016 Teahupoo : Wave of the Winter finalist
Participation au film « La Nuit De La Glisse » en septembre et novembre 2016

5 questions à Tikanui Smith

Tes débuts ?
 
« J'ai connu le surf assez petit, avec mon père et mes frères qui m'ont mis sur une planche assez tôt mais c'est vraiment à 11 ans que j ai commencé à aimer le surf, ensuite, après mon bac S à 18 ans, c'est à Teahupo’o que ma carrière a commencé en surfant des vagues de plus en plus grosses, c'est là que j'ai décidé de faire du surf mon métier mais sans compétitions, que du free surf de grosses vagues. »
 
Ton entrainement ?
 
« Avec mon grand frère qui est prof d'EPS à Moorea, on a toujours été dans le sport avec des programmes qu'il met en place pour le physique. Depuis petit, on fait de la pêche sous marine et un de mes frères aussi est apnéiste professionnel. C'est un des meilleurs entrainements pour le souffle, cela aide beaucoup quand tu « bouffes bien » et mentalement, t'es beaucoup plus confiant pour prendre les grosses vagues. »
 
Tes plus beaux succès en compétition ? Une anecdote ?
 
« J’ai été finaliste et « Best Tuberider » du Taapuna master 2011.
En 2013, j’ai surfé pas loin de Taapuna, j'ai eu la plus belle vague de ma vie qui a été nominée pour les Billabong XXL Awards, catégorie « Ride of the year ». Cette vague m’a fait connaître dans le monde du surf. J’ai pu bosser pour la production hollywoodienne « Point Break 2 », ou encore « La Nuit de la Glisse » depuis 3 ans. Cette année, j’ai enfin pu surfer les plus grosses vagues de la saison à Jaws avec des nominations aussi, et j’ai toujours été présent quand c'était énorme à Teahupoo, à la maison. »
 
Tes motivations ?
 
« Ma plus grosse motivation, c'est de continuer à faire ce que j'aime, surfer et être dans l'océan tous les jours, c'est aussi de faire plaisir à ma famille et en leur prouvant que je n’ai pas arrêté les études pour rien. Etre free surfeur me permet de continuer à voyager, en recherche des plus grosses vagues qu'il puisse exister sur cette planète. Je suis fier de représenter Tahiti dans le monde du surf de gros car nous aussi on est là, on a Teahupo’o. »
 
Tes objectifs ? Remerciement ou message ?
 
« Depuis 3 ans, le Big Wave World Tour fonctionne sur invitation. Mon objectif est d'intégrer ce tour prestigieux, je me suis donné 3 ans pour y entrer. Pour cela, je dois continuer de partir surfer ces spots de surf de gros : Hawai’i Jaws, Mexique Puerto Escondido, Californie Maverick’s ou encore Portugal Nazaré... tout en voulant avoir la plus grosse à Teahupo’o à la nage…Je tiens à remercier ma famille qui a toujours cru en moi, mes amis, mes sponsors Quiksilver, Blast, Infitinity Surfboards, Aremiti et Noni Energy. »






Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

800 caractères maxi autorisés.
Les dispositifs mis en œuvre pour lutter contre les contenus illicites, s'agissant des contenus publiés sur les espaces de contribution personnelle des internautes , exposés par le 10° de l'article 1er du décret du 29 octobre 2009 , autorisent toute personne à signaler la présence de tels contenus et à l'éditeur de les retirer promptement ou d'en rendre l'accès impossible". Merci de nous signaler tout contenu illicites à contact@tahiti-infos.com. D'autre part, l'équipe de Tahiti-infos ne peut être tenue pour responsable de la valeur des propos qui seront entretenus dans les commentaires. Elle attire cependant votre attention sur le fait qu'elle ne pourra tolérer aucun commentaire à caractère insultant,diffamatoire, raciste, discriminatoire, infamant, pornographique ou ne respectant pas l'éthique de la personne ou les bonnes mœurs de quelque manière qu'il soit. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer immédiatement ce type de message s'il devait se présenter. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer l'adresse d'un site internet dans un message s'il est estimé qu'il dissimule un caractère publicitaire ou s'il a été "emprunté" de manière malveillante. Merci de votre compréhension.

Signaler un abus

Les Trophées du Sport