FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Challenger #18 : Flavia Reid-Amaru


Flavia Reid-Amaru n’a que 13 ans mais elle est déjà classée parmi les meilleures golfeuses françaises de sa catégorie. Ses copines font de la danse, ou autre activité sportive, mais pour Flavia c’est le golf.



Flavia a commencé le golf par hasard, grâce à ses voisins. Heureusement, elle a pu compter ensuite sur le soutien inconditionnel de son père pour assouvir sa passion.
 
La jeune fille habite à Moorea, elle s’entraine donc au golf de Temae tous les jours ou presque, avec son père. Dès la fin de l’école et jusqu’à la nuit, la jeune fille s’entraine pour essayer de s’améliorer. Malgré son jeune âge, Flavia a déjà fait parler d’elle grâce à des résultats encourageants pour son avenir sportif.
 
Flavia est plusieurs fois déjà championne de Polynésie. Elle a également participé aux deux derniers championnats de France où elle a pu se hisser jusqu’en quart de finale. Elle a participé également aux championnats du Pacifique en 2016 en s’octroyant une deuxième place dans sa catégorie. Avec les sœurs Maggy et Nauriki Dury, elles rivalisent de talent.
 
Qui a dit que le golf était un sport élitiste ? Flavia démontre en tous cas qu’une jeune fille « ordinaire » de Moorea peut devenir une excellente golfeuse. Son père hésiterait même à déménager dans un Pays où Flavia pourrait progresser plus rapidement. Elle a décroché en 2016 son premier sponsor et semble plus motivée que jamais à briller lors des prochaines échéances sportives.

En bref

Née le :
8 juillet 2003 à Papeete
 
Origines

Parents polynésiens 
 
Situation familiale

célibataire
 
Un héros de ton enfance ?

Séléna Gomes
 
Si tu étais un animal ?

J’aimerais être un oiseau.
 
Une valeur morale ?

C’est en forgeant qu’on devient forgeron.
 
Tes sponsors ?

Banque Socredo

3 meilleurs résultats de ton palmarès ?
Championnat de Polynésie à Tahiti (Papara) 1er dans ma catégorie
Championnat de France à Lilles, j’ai été la seule tahitienne à avoir passé le cut dans ma
Catégorie
Championnat South Pacific Junior Open en Nouvelle Calédonie 2e dans ma catégorie  

 

5 questions à Flavia Reid-Amaru

Tes débuts ?
 
« A l’âge de 8 ans, mes voisins m’ont invitée à découvrir le golf. Ce sport m’a tout de suite plu, j’ai commencé à prendre des cours de golf tous les mercredis. J’ai ensuite pu participer aux premières compétitions. Quand j’ai vu que j’arrivais à gagner, cela ma donné envie de continuer. »
 
Ton entrainement ?
 
« Je m’entraine tous les jours après les cours jusqu'à la tombée de la nuit avec maximum 3h d’entrainement par jour, sauf le lundi, en fonction de mon planning scolaire. Le mercredi, je travaille beaucoup sur le « putting green » et le « practice ». Enfin, l’après midi, je m’entraine sur le parcours, sur les trous les plus difficiles, pour améliorer mon niveau de jeu. »
 
Tes plus beaux succès en compétition ? Une anecdote ?
 
« J’ai été trois fois championne de Polynésie en 2013, 2015 et 2016. J’ai été 72e au championnat du monde sur 118 participants dans ma catégorie, sur 3 jours. Puis au championnat de France de cette année 2016, j’ai effectué un ‘eagle’ sur une distance de 50 mètres. Grâce à cet ‘eagle’, j’ai pu poursuivre mon ‘match play’. »
 
Tes motivations ?
 
« Je pratique ce sport pour devenir meilleure et percer dans le golf. Je souhaiterais devenir professionnelle et en faire ma passion pour aider ma famille dans le besoin. Je pratique ce sport de précision car j’aime la difficulté et l’esprit de compétition. Mon défi est de participer aux grands tournois internationaux, - pourquoi pas les Jeux Olympiques -, dans le but de devenir professionnelle et pourquoi pas aider certaines associations caritatives. »
 
Tes objectifs ? Remerciement ou message ?
 
« Mon objectif principal est de devenir une joueuse professionnelle de golf pour pouvoir jouer sur les grands tournois internationaux. Je veux remercier mes parents qui m’ont beaucoup aidée financièrement, surtout papa qui a passé beaucoup de temps à m’entrainer. Je remercie également mon sponsor, la Banque Socredo. »





Les Trophées du Sport