TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Challenger #14 : Oliver Emsallem


Oliver Emsallem a toujours pêché. Il est également un excellent surfeur, il ne rate pas un bon ‘swell’ à la pointe Vénus, son spot de prédilection. Il aime aussi la photo et dès qu’il le peut et dès que la houle est vraiment grosse, il aime aller prendre quelques clichés de vagues énormes à Teahupo’o. Certaines lui ont même valu une nomination aux Billabong XXL Awards.



Portrait

De fil en aiguille, la pêche a pris de plus en plus de place dans sa vie et il a décidé d’en faire son métier. Il étudie la météo et part pour Tetiaroa, Mehetia, Maupiti, Tikehau ou autre pour pêcher au fusil, avec un ou plusieurs binômes. Il pêche également à Tahiti et ramène systématiquement des prises plus belles les unes que les autres.
 
Il est le seul nominé à ne pas faire de compétition, mais tirer au fusil sur un thon à dents de chien, un va’u, ou bien sur une grosse carangue uruati, c’est clairement du sport ! L’apnée est une discipline dangereuse qui demande une préparation quotidienne. Cette année, il a perdu son ami Tetuatau Leverd, un autre ‘sportif libre’, justement dans ce spot de la Pointe Vénus qu’ils aimaient tant.
 
Il a arrêté l’école relativement tôt en suivant sa passion pour l’océan et aujourd’hui il réussit à vivre de sa passion. Grâce à internet, il a réussi à se faire sponsoriser par une marque de matériel de pêche américaine. Il se met ainsi ‘en scène’ chaque semaine avec ses prises et fait ainsi rêver des pêcheurs du monde entier qui découvrent la Polynésie à travers ce ‘free-fisher’, comme pourrait le faire un ‘free-rider’ en surf.

En bref

Né le :
14 mars 1987 à Honolulu, Hawai’i.
 
Origines

Mère tahitienne, père français
 
Situation familiale

Un enfant
 
Un héros de ton enfance ?

Sangoku
 
Si tu étais un animal ?

Une carangue ‘uruati’, pas de prédateur, pas peur des requins !
 
Une valeur morale ?

Le respect
 
Tes sponsors ?

can Fishing Tackle Company

3 meilleurs résultats de ton palmarès ?
7 thons à dent de chien en une pêche à Tikehau 2015
Un grosse carangue ‘uruati’ à Maupiti 2015
Un gros chirurgien ‘ume’ de 4,085 kg à Tahiti 2015

Cinq questions à Oliver


Tes débuts ?
 
« J’ai commencé la pêche avec une ligne et un hameçon. Mon tonton était un grand pêcheur à la ligne. Vers mes 12 ans, j’ai commencé à pêcher au fusil, ça n’a m’a jamais vraiment quitté. Dans ce sport, nous avons tous des grands noms qui nous ont guidés et inspirés. J’admirais Paheroo ou encore Jean Tapu. Vaihoarii Taeatua est un vrai mentor pour moi. En pêche, on a jamais fini d’apprendre de l’océan. C’est l’expérience qui prime. »
 
Ton entrainement ?
 
« Le fait de plonger régulièrement est un bon entraînement. Je sais que je ne suis pas au top car je pourrais faire un tas d’exercices pour améliorer mon cardio mais, dans ce domaine, il faut absolument être à l’écoute de son corps alors je ne fais que quatre sorties par semaine. Lorsque je suis à l’eau, je veux être à 100% de ma forme alors j’ai fait le choix de cette cadence que j’estime au final plus productive et plus sûre. C’est la météo qui rythme mon planning. »
 
Tes plus beaux succès en compétition ?
 
« Je n’en fais pas mais j’ai une anecdote sur une de mes dernières pêches : Je suis allé au Tuamotu avec deux amis pour surfer et pour pêcher. Le dernier jour, on a décidé d’aller pêcher ‘vite fait’ avant notre départ. Mon ami a tiré un premier thon à dents de chien puis j’en ai fléché sept, un exploit quand on connaît la puissance d’un tel poisson. Ceci dit, il est important dans mon domaine de rester humble et respectueux. »
 
Tes motivations ?
 
« Je ne fais pas de compétitions. Avant je surfais beaucoup mais la pêche est devenue mon travail. Le déclic pour la pratique sérieuse a été le fait de réaliser que je pouvais gagner de l’argent. Je me suis fait de nombreux clients réguliers comme des restaurants, des hôtels et grandes surfaces mais ce que je préfère, c’est vendre mon poisson au bord de la route car voir des gens heureux acheter de beaux poissons pour nourrir leurs familles, cela me fait plaisir. »
 
Tes objectifs ? Remerciement ou message ?
 
« Je vis mon rêve, mon objectif dans la vie est donc de continuer à le vivre le plus longtemps possible, de continuer à rencontrer des gens exceptionnels, de pêcher dans les lieux les plus reculés de Polynésie. Pour moi, nous sommes déjà au Paradis. Je remercie tous ceux qui me suivent via les réseaux sociaux, j’ai pu rencontrer des gens exceptionnels donc merci pour tout ce soutien. »


Rédigé par Roxane Berget le Mardi 5 Janvier 2016 à 04:33 | Lu 544 fois


Notez


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 5 Janvier 2016 - 04:53 Challenger #18 : Stéphane Debaere

Mardi 5 Janvier 2016 - 04:49 Challenger #17 : Remuera Tinirau

Tahiti Infos ATN Challenge | Tahiti Infos ATN Challenge - le jeu