TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Challenger #10 : Kévin Céran-Jérusalemy


Kévin Céran-Jérusalemy est le garçon qui a gagné, entre autres, la course de pirogue individuelle la plus convoitée de l’année : Le Super Aito. En 2014, il avait gagné l’épreuve qualificative du Te Aito alors que Rete Ebb avait chaviré. Rete, avait ensuite remporté le Super Aito 2014. Cette fois-ci pas de discussion possible, Kévin réalise le doublé Aito-Super Aito en 2015.



Portrait

Kévin, fils d’une légende de la rame, ne se contente pas de briller en pirogue individuelle, en V1. Il est une des stars de Shell Va’a, une des équipes les plus fortes de pirogue V6. Il occupe le poste de ‘moteur’, placé en n°3 ou en N°4 sur la pirogue, grâce à sa force et à son endurance. Il incarne la jeunesse, le renouveau nécessaire à l’équipe qui possède le palmarès le plus fourni de Polynésie.
 
Il a remporté la Moloka’i Hoe en 2015 avec son club, la grande course qui se déroule à Hawai’i. Malheureusement, suite à des douleurs au dos, il fut obligé de déclarer forfait pour Hawaiki Nui Va’a 2015. C’est la dure réalité du monde du sport : On peut être le n°1 et devoir déclarer forfait parce que le corps ne suit pas.
 
Kévin, avec humilité, se définit comme un rameur ‘moyen partout’ : moyen en surf comme moyen en remontée. A force d’entrainement et de persévérance, il a réussi à inscrire son nom au palmarès des plus grandes courses de pirogues de Polynésie, le pays où les courses de pirogues sont les plus longues, les plus difficiles au monde.

En bref

Né le :
22 mai 1993 à Papeete
 
Origines

Mes parents sont des îles sous le vent, de Huahine.
 
Situation familiale

En concubinage
 
Un héros de ton enfance ?

Mon père.
 
Si tu étais un animal ?

Un orque
 
Une valeur morale ?

L’humilité
 
Tes sponsors ?

Fai Va’a, Manuia Tahiti, Huahine Rame, Overstim, Shell Va’a.

3 meilleurs résultats de ton palmarès ?
Mon triplé en V1 cette année : 1er Heiva, 1er Te Aito, 1er Super Aito
Avoir gagné dans toutes les catégories du Aito : Cadet, junior, sénior.
Avoir gagné toutes les grandes courses en V6 : Hawaiki Nui, Moloka’i, Tahiti Nui Va’a, Marathon Polynésie 1e

Cinq questions à Kévin


Tes débuts ?
 
« J’ai commencé le sport comme tout le monde, à l’école. En dehors aussi. Football, basket, judo, boogie, pirogue comme passe-temps…Faire du sport ‘pour le fun’ peut donner envie d’en faire à plus haut niveau, surtout si quelqu’un arrive à déceler ton potentiel, te donne confiance, te fait prendre conscience de tes capacités. Mon père, Heitara Tehahe fait partie des grands noms du va’a. A 14 ans, j’ai commencé à prendre au sérieux la rame grâce à mon père, qui m’a entrainé sans relâche. »
 
Ton entrainement ?
 
« Je m’entraine en V1 une à deux heures par jour à ma pause déjeuner. En V6 c’est deux heures de salle le matin et 2H de V6 en fin de journée, le samedi 4H. Au niveau de l’alimentation, pas de régime particulier, je veille à manger le plus équilibré possible et surtout à ne pas faire d’excès. Deux à trois semaines avant chaque course j’essaie de ne pas manger gras. Le va’a de haut niveau demande beaucoup de sacrifices, c’est comme ça. »
 
Tes plus beaux succès en compétition ?
 
« Le Super Aito était mon objectif 2015, ayant gagné déjà le Aito dans toutes les catégories. J’avais bien assuré la première étape du Super Aito en m’imposant devant Damas Ami et Steeve Teihotaata. Pour la deuxième étape, j’avais une avance confortable au début mais Steeve est ensuite revenu petit à petit. La fin de course a été très tactique, j’ai gagné au total des deux étapes avec 8 secondes d’avance seulement ! J’étais totalement vidé ! »
 
Tes motivations ?
 
« Pour moi, le va’a c’est un sport noble qui fait partie de notre culture, c’est un sport polynésien. Le sport permet aussi de s’évader, de se relâcher, de décompresser. J’aime le contact avec l’eau, cette sensation de glisse, d’aisance dans les déplacements. Je profite de la nature au maximum en étant en contact avec le ciel, le vent, la mer, le soleil, la pluie…C’est une sensation totale de liberté. Que demander de plus ? »
 
Tes objectifs ? Remerciement ou message ?
 
« Evoluer dans ma vie professionnelle en développant au maximum de nouvelles compétences, gravir les échelons et subvenir aux besoins de ma petite famille en veillant au bonheur de celle-ci. Etre prêt pour toute opportunité. Réussir à être un bon fils, un bon mari et enfin un bon père (je serai papa en mars 2016). Merci à ma femme, ma famille au sens large, mes amis, mes sponsors, mes fans…Vive le tri des déchets, stop à la pollution et pour notre corps, c’est la même chose. Faites du sport ! »


Rédigé par Roxane Berget le Mardi 5 Janvier 2016 à 04:11 | Lu 429 fois


Notez


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 5 Janvier 2016 - 04:53 Challenger #18 : Stéphane Debaere

Mardi 5 Janvier 2016 - 04:49 Challenger #17 : Remuera Tinirau

Tahiti Infos ATN Challenge | Tahiti Infos ATN Challenge - le jeu