TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Challenger #1 : Alexia Serthelon


La jeune Alexia Serthelon s’était déjà faite remarquer en 2014 lors de la Pacific Cup. Dans la catégorie open, elle se permettait de remporter deux manches sur trois lors de cette compétition internationale qui est le moment fort de la saison de motocross tahitien. Alexia, la seule fille de la compétition, avait concouru contre des garçons.



Portrait

Le motocross est un des sports les plus difficiles qui soient. Il faut pouvoir tenir le guidon d’un bolide de 100 kg ultra puissant, ce qui demande de la force et une vigilance de chaque instant. Le risque de blessure est élevé. Malgré le casque et les protections, le moindre contact avec la terre où avec sa propre moto peut être lourd de conséquences.
 
Initiée relativement tardivement par son père, Alexia est une surdouée qui n’a pas froid aux yeux. Le motocross est une discipline qui demande des moyens, elle a dû lever le pied début 2015 en fonction de ses études. Elle a pu tout de même marquer les esprits en juillet dernier lors de l’Inter-Pacifique, en Nouvelle Calédonie, où elle termine 6e en open et 2e féminine.
 
Elle a su relever le challenge, c’est ce qui lui vaut sa nomination. Le motocross est un sport pratiqué surtout par les garçons. Une journée de compétition se joue sur trois manches. Pour bien se placer il ne faut pas tomber. Elle a su être régulière pour réussir de bonnes performances. Elle est en recherche de sponsoring pour la saison 2016, avis aux intéressés.

En bref

Née le :
25 septembre 1993 à Mâcon, France
 
Origines
Père français, mère tahitienne
 
Situation familiale
Célibataire
 
Un héros de ton enfance ?
Naruto
 
Si tu étais un animal ?
Un chat, pour manger et dormir toute la journée
 
Une valeur morale ?
Faire son possible et l’impossible
 
Tes sponsors ?
La station Mobil de Taravao et Honotea Perles


3 meilleurs résultats de ton palmarès ?
6e Inter-Pacifique Open 2015, 2e féminine
3e championnat Open 2014
3e de la Pacific Cup Open 2014

Cinq questions à Alexia


Tes débuts ?
 
« J’ai réellement débuté le sport avec le motocross, assez tardivement, vers l’âge de 17 ans. Mes premiers temps en compétition ont été difficiles moralement, je ne me positionnais qu’à la dernière place. J’avais ce simple rêve de gagner au moins un trophée dans ma vie. Le fait que ma famille n’y croie pas trop, cela m’a encore plus motivé. C’est en 2013 que je suis montée pour la première fois sur le podium. »
 
Ton entrainement ?
 
« Quand je ‘roule’, mes entrainements physiques sont quasiment quotidiens, j’alterne vélo, course à pied, musculation et boxe. Mon entrainement au terrain de motocross se déroule en moyenne deux fois par semaine. Grimper sur une moto ne suffit pas, il faut avant tout se préparer physiquement. La pratique du motocross est assez rude, que l’on soit pilote débutant ou pilote expérimenté. »
 
Tes plus beaux succès en compétition ?
 
« Ma plus belle victoire en compétition a été celle de la Pacific Cup en 2014. Durant deux longues journées, nous étions au moins une dizaine de pilotes à nous battre en Open, j’ai su m’imposer et remporter deux manches sur six pour finalement terminer à la troisième place au classement général, derrière Vetea Vonbalou (2ème) et Bryan Beaufils (1er). J’ai pu gagner grâce à mes entrainements, à ma détermination mais c’est surtout grâce au soutien de ma famille et de mes amis. »
 
Tes motivations ?
 
« Le sport en général inculque des valeurs importantes comme le respect, la patience, la persévérance, l’effort, le goût de la vie. C’est pour ces raisons que je fais du sport mais pas seulement. Pour moi, le sport permet véritablement d’atteindre ses rêves de tous les jours même ceux qui semblent impossibles. Je fais du sport essentiellement pour me dépenser, parce que j’ai le goût de l’effort et parce qu’à la fin, on est récompensé. »
 
 
Tes objectifs ? Remerciement ou message ?
 
« En 2016, je compte bien m’y remettre à fond et j’essayerai de faire de mon mieux pour m’améliorer, tout en gardant à l’esprit que ma passion reste avant tout un plaisir.
Je remercie ma famille, mon papa en particulier, mes amies et tous ceux qui me soutiennent. Peu importe le sport pratiqué, c’est à chacun de trouver sa voie en se faisant plaisir. Vive le sport !  »


le Lundi 4 Janvier 2016 à 01:24 | Lu 702 fois


Notez


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 5 Janvier 2016 - 04:53 Challenger #18 : Stéphane Debaere

Mardi 5 Janvier 2016 - 04:49 Challenger #17 : Remuera Tinirau

Tahiti Infos ATN Challenge | Tahiti Infos ATN Challenge - le jeu