TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Bugaled Breizh: un sous-marin américain était bien dans les parages lors du naufrage




Un sous-marin américain était bien en Manche peu avant le naufrage du Bugaled Breizh en janvier 2004, qui avait provoqué la mort de ses cinq membres d'équipage, affirme mardi Le Télégramme, qui a pu consulter des documents déclassifiés de l'US Navy.

Les familles des victimes ont toujours considéré que le chalutier breton avait été entraîné par le fond par un sous-marin qui se serait pris dans ses filets, alors qu'un exercice militaire international se déroulait dans cette zone. La justice française a cependant conclu à un non-lieu, mais une procédure est en cours devant la justice britannique.

Le sous-marin américain USS Hyman G. Rickover était en escale à Portsmouth (sud de l'Angleterre), soit à quelque 200 mille nautiques (370 km) du lieu du naufrage, du 2 au 17 décembre 2003, selon un rapport déclassifié de mars 2004 adressé par le commandant Kenneth L. Grey à son autorité.

Le sous-marin réapparaît ensuite le 2 février suivant à Tromso, en Norvège, affirme le quotidien régional, citant toujours les documents déclassifiés de la marine américaine. Il ajoute que le bâtiment, un sous-marin nucléaire d'attaque (SNA), a bien mené une mission antiterroriste en Atlantique Nord de décembre 2003 à février 2004, ainsi que l'indiquent les documents consultés.

Un expert, Dominique Salles, ancien patron de la Force océanique stratégique française (Fost), avait remis une note à la justice française concernant la présence sur zone d'un sous-marin américain, mais cette piste n'avait pas été explorée.

Selon cet expert, les Américains auraient surveillé un transport de déchets nucléaires qui a eu lieu le 19 janvier 2004, c'est à dire quatre jours après le naufrage. 

"Au moment où la justice anglaise se saisit très activement de l'affaire (...), le fait que tombe du ciel cette information me laisse extrêmement prudent", a réagi auprès de l'AFP Dominique Tricaud, avocat du fils et de la fille du mécanicien du Bugaled Breizh.

"Les mensonges prouvés et les manipulations, on n'a vu que ça depuis 12 ans", a-t-il expliqué. Si le procureur de la République de Nantes "estime cette information importante, il doit immédiatement rouvrir l'enquête. S'il ne le fait pas, ça veut dire que les autorités judiciaires françaises considèrent que cette information est une nouvelle manipulation", a poursuivi l'avocat, qui privilégie l'hypothèse de l'implication dans le drame d'un sous-marin britannique, le Turbulent. 

Le Bugaled Breizh avait coulé en quelques dizaines de secondes, entraînant ses cinq marins dans la mort, le 15 janvier 2004, dans une zone où se déroulaient au même moment des manœuvres navales de l'Otan et de la Marine britannique impliquant des sous-marins de diverses nationalités.

Le Bugaled Breizh, immatriculé au Guilvinec (Finistère), avait été retrouvé par environ 80 mètres de fond au large du cap Lizard (Grande-Bretagne).

avec AFP


Rédigé par Roxane Berget le Mardi 18 Octobre 2016 à 06:05 | Lu 346 fois


Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

800 caractères maxi autorisés.
Les dispositifs mis en œuvre pour lutter contre les contenus illicites, s'agissant des contenus publiés sur les espaces de contribution personnelle des internautes , exposés par le 10° de l'article 1er du décret du 29 octobre 2009 , autorisent toute personne à signaler la présence de tels contenus et à l'éditeur de les retirer promptement ou d'en rendre l'accès impossible". Merci de nous signaler tout contenu illicites à contact@tahiti-infos.com. D'autre part, l'équipe de Tahiti-infos ne peut être tenue pour responsable de la valeur des propos qui seront entretenus dans les commentaires. Elle attire cependant votre attention sur le fait qu'elle ne pourra tolérer aucun commentaire à caractère insultant,diffamatoire, raciste, discriminatoire, infamant, pornographique ou ne respectant pas l'éthique de la personne ou les bonnes mœurs de quelque manière qu'il soit. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer immédiatement ce type de message s'il devait se présenter. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer l'adresse d'un site internet dans un message s'il est estimé qu'il dissimule un caractère publicitaire ou s'il a été "emprunté" de manière malveillante. Merci de votre compréhension.

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance