Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Brésil : des sportifs fantômes pour détourner des fonds publics



(PHOTO AFP)
(PHOTO AFP)
Brasilia, Brésil, le vendredi 17 août 2017 - Le vaste scandale de corruption qui touche le Brésil a pris un tour insolite vendredi, avec la révélation par la police de l'existence de "sportifs fantômes" qui touchaient des subventions réservées à des athlètes de haut niveau.

La fraude a été orchestrée par un réseau de faussaires qui étaient parvenus à insérer des noms fictifs dans la base de données du ministère des Sports.

Ces "fantômes" recevaient ainsi la "Bourse Athlète", subvention issue d'un vaste programme d'investissement du gouvernement pour stimuler les performances des sportifs de haut niveau en vue des jeux Olympiques de 2016.

Au total, six personnes ont été interpellées pour être interrogées par la police de Brasilia.

"Pendant un an, ils sont parvenus à créer 25 profils de sportifs fantômes, y compris de niveau olympique", a expliqué la police fédérale dans un communiqué.

"D'après les informations du ministère des Sports, les détournements de fonds pourraient s'élever à plus d'un million de réais" (environ 270.000 euros), a précisé le texte.

Cette nouvelle montre que la créativité des malfaiteurs semble sans limite au Brésil en matière de corruption, même si les sommes sont bien moindres que les gigantesques détournements de fonds liés au scandale Petrobras.

L'enquête tentaculaire "lavage-express" a révélé que le trucage systématique des marchés publics a coûté plus de deux milliards de dollars à cette compagnie pétrolière publique.

Dernier rebondissement en date : l'arrestation vendredi à Sao Paulo du député Cándido Vaccarezza, du Parti des Travailleurs (PT, gauche), parti des ex-présidents Luiz Inacio Lula da Silva (2002-2010) et Dilma Rousseff (2011-2016).

Ex-chef de file du PT au Parlement, il est accusé d'avoir reçu des pots-de-vin pour intercéder en faveur d'entreprises étrangères dans la négociation de contrats avec Petrobras.

Des dizaines de politiciens de tous bords sont déjà sous les verrous et Lula lui-même a été condamné récemment à près de dix ans de prison pour corruption passive et blanchiment d'argent.

Le scandale éclabousse aussi le président actuel, le conservateur Michel Temer, mis en cause par un enregistrement sonore dans lequel il semble acheter le silence d'un député aujourd'hui en prison.

Rédigé par AFP le Vendredi 18 Août 2017 à 18:36 | Lu 1109 fois





Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 23 Novembre 2017 - 02:48 L'Amérique s'enflamme autour d'un gâteau

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance