TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Boxe – Championnat d’Europe UBO : Temoo affrontera le géant hongrois Zoltan Petranyi vendredi




Zoltan VS Temoo
Zoltan VS Temoo
FARE UTE, le 27 novembre 2014. L’ambiance était quelque peu électrique ce jeudi matin à Xtrem Gym où était organisée la pesée des deux colosses de plus de 100 kg. Le duel annoncé va bien avoir lieu vendredi soir à Fautaua. Temoo Tamaititahio, originaire des Australes, va essayer de ravir la ceinture de champion d’Europe UBO détenu par le Hongrois Zoltan Petranyi.
 
‘Temoo’ n’a que quelques combats à son compteur, il n’est passé professionnel que récemment mais il n’a quasiment pas connu la défaite et a toutes les armes pour faire une carrière, certes tardive, de champion de boxe. Rien ne semble l’arrêter et Rodrigue Ah-Min, comme à chaque fois, devrait réussir à faire se déplacer un public important pour ce combat de boxe poids lourds.
 

Le Team local
Le Team local
Temoo au micro de Tahiti Infos :
 
Quand et comment as-tu commencé la boxe ?
 
« J’ai commencé dans les années 90, en amateur. Je remercie Rodrigue d’avoir fait en sorte que je boxe au niveau professionnel. J’aime ce sport. Je n’étais pas quelqu’un de bagarreur, dans la rue ou quoi, c’est plutôt dans la famille, c’est comme un don. »
 
Tes origines ?
 
« Mes parents sont originaires de Raivavae, famille Tamaititahio, ma mère est de Rimatara, famille Lenoir mais j’ai grandi à Tahiti. (…) Oui, on est plutôt costaud du côté des Australes, tous les jour là bas c’est le taro, le poisson, de la nourriture naturelle. »
 
On t’avait vu gagner ton combat contre Misipati, un boxeur redoutable ?
 
« Mon dernier combat contre Misipati… En fait je l’avais battu à Tahiti et il avait voulu sa revanche alors je suis parti à Nouméa et là j’ai perdu avec un point d’écart. Il boxait à domicile avec toute la population derrière lui. C’est un très bon ‘puncheur’, très rapide.
 
Que sais-tu de ton adversaire de demain ?
 
« Il est Hongrois, il est plus grand que moi. J’ai déjà programmé ma stratégie. Il a 71 combats avec 51 victoires dont 16 par KO et 20 défaites. Il ne voulait pas venir car mon palmarès est trop faible, je n’ai fait que 6 combats, 5 victoires pour 1 défaite. Pour moi c’est un honneur et un plaisir qu’un grand champion vienne de Hongrie pour boxer un local. Cela me fera progresser dans la boxe professionnelle. »
 
Quelle est ta situation professionnelle ?
 
« Je travaille à la police municipale de Papeete pour Michel Buillard. Je commence à 6H, sur la route à l’école Farimata, et je finis à 16H après je vais à l’entraînement de 16H30 jusqu’à 18H. »
 
Un dernier message ?
 
« Je pense qu’il y aura du monde car la population est toujours là pour soutenir ses boxeurs. Je remercie la population, cela nous fait vraiment plaisir qu’elle se déplace pour encourager tous les boxeurs professionnels de Tahiti. »

Le 2ème combat de la soirée devrait faire des étincelles
Le 2ème combat de la soirée devrait faire des étincelles
Rodrigue Ah-Min, promoteur :
 
Comment as-tu réussi à faire venir ce champion ?
 
« C’est une bonne question car en ce moment c’est très dur au niveau financement, je ne réalise pas encore que j’ai réussi à faire venir ce champion, quasiment sans sponsors, ni territoire, mais aujourd’hui c’est fait. »
 
La soirée va être riche ?
 
« Tout à fait, plusieurs combats très prometteurs sont au programme. Karihi Tehei va combattre en 10 rounds contre le fidjien Ali Farzan et bien sur le combat entre Temo Tamaititahio contre Zoltan Petranyi, en 12 rounds. »
 
Que peux-tu nous dire sur le combat de Karihi ?
 
« Cela va être un combat très serré. Le gars a quand même 34 combats à son compteur. C’est un grand champion qui a fait des combats internationaux, Pan Asia, WBA Océania, 2 fois champion OBA. Je fais confiance à Karihi, c’est un garçon qui n’aime pas reculer et Karihi n’est pas un ‘petit morceau’. Je crois que ce combat se terminera pas un ko, en tous cas il y aura du spectacle. »
 
Qu’est ce qui te pousse à organiser ces combats, la passion pour la boxe ?
 
« J’adore la boxe. Quand j’étais plus jeune je m’entraînais mais c’était sans réelle conviction. C’est venu dix ans plus tard, comme miraculeusement. Je suis devenu entraîneur en faisant des entrainements de gauche à droite dans les quartiers et aujourd’hui je réalise que c’est un don de Dieu. Je suis content de proposer un tel niveau puisque c’est une ceinture de champion d’Europe qui est en jeu. Si Temo gagne, j’organiserai un championnat du monde en mai à Toata. »
 
C’est une satisfaction de proposer de tels combats ?
 
« Je positive mais j’ai besoin d’aide de la part du gouvernement l’année prochaine, voire même de tout le monde. Pour ce genre de titre de champion d’Europe, de champion du monde, je pense qu’on doit tous se sentir concernés. Français, Tahitiens, Chinois toutes les races qui sont représentées en Polynésie. » SB


Rédigé par SB le Jeudi 27 Novembre 2014 à 12:27 | Lu 1939 fois


Notez

Sports | SportLive | Parau Ha'uti | OPEN | La video de la semaine | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Mieux comprendre | La tribune politique | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Evènement | Observatoire des Prix | Tiki