Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Bora bora se livre



PAPEETE, le 30 septembre 2016 - Alain Lepresle vient de signer Bora bora la première née. Disponible depuis 1er octobre, l’ouvrage paru chez Api Tahiti éditions se décline en plusieurs chapitres qui racontent l’histoire, l’avènement du tourisme, la faune et la flore, le va’a, le heiva de la perle du Pacifique mais aussi des personnalités comme Paul-Émile Victor ou Alain Gerbault qui ont marqué La Perle du Pacifique.

"Je suis arrivé à Bora bora en juin 2015, pour quelques semaines seulement, j’y suis resté sept mois", explique Alain Lepresle. Lors de son séjour, il a écrit, s’est renseigné, a fait des recherches sur La Perle du Pacifique découvrant finalement "qu’il n’y avait pas ou peu de compilation de toutes les connaissances disponibles". D’où l’idée de l’ouvrage Bora bora, la première née.

16 chapitres

"Au départ, c’était un essai. Et puis, j’ai concentré tout ce que je pouvais trouver, m’intéressant à l’histoire, allant à la rencontre des mémoires de l’île qui ne se livrent pas, ou difficilement", rapporte l’auteur. Finalement, l’ouvrage se découpe en 16 chapitres et traite de l’évolution économique et touristique depuis les temps les plus anciens. "Je parle d’histoire, de culture, de l’avènement du tourisme, d’ukulele, de la faune et de la flore…"

Pour récolter les données Alain Lepresle est allé fouiller dans les rapports, recueils, archives et bibliothèques du service de l’assemblé de la Polynésie, de la société des océanistes, du musée de la Perinne à Laval, de l’US Navy, d’Air France…

Bora, "terre de passage"

L’auteur considère Bora bora comme une "terre de passage". Il a donc souhaité présenter des personnalités qui ont marqué l’île comme Paul-Émile Victor ou bien encore Alain Gerbault. "Des hommes qui ont œuvré pour la cause polynésienne au point d’avoir des ennuis avec l’église et l’administration. Je pense surtout à Alain Gerbault." Quant à Paul-Émile Victor, "ce père de l’écologie, il s’est battu pour une double cause, la culture polynésienne et l’environnement".

Préfacé par Gaston Tong Sang et par Irma Prince, Bora bora, la première née existe aujourd’hui en langue française. Les textes vont être traduits en anglais, en japonais et en chinois. Sur 184 pages, plus de 200 photos sont présentées. Une version plus étoffée est prévue avec une couverture rigide.


Rédigé par Delphine Barrais le Vendredi 30 Septembre 2016 à 11:29 | Lu 838 fois







1.Posté par nizet le 30/09/2016 21:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je croyait que la premiere née était le motu ONE

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 21 Août 2017 - 17:22 Une nouvelle ère à Polynésie 1ère radio

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance