Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Bodyboard – Production de film : Gros succès pour « Ride in Peace » de Tshany Teissier


Le Grand Théâtre de 800 places était plein à craquer samedi soir pour la projection tant attendue du film de bodyboard « Ride in Peace ». La grande famille élargie du bodyboard était présente, venue voir la production du collectif « Sapinus Prone », cette bande de jeunes bodyboardeurs du spot de Sapinus menée par Tuihani « Tshany » Teissier. Au menu : vagues de qualité, surf trip dans les îles et gags entre copains…Le public a beaucoup apprécié.


Tshany et son groupe
Tshany et son groupe
On pourra reprocher les imperfections techniques ou l’absence de scénario mais le film est authentique, rythmé et riche en belles séquences, avec en bonus beaucoup de moments d’émotion. La production de ce film s’est faite sans l’intervention des sociétés de production audiovisuelles connues de la place, elle n’en reste pas moins de bonne facture, d’autant plus que le but est atteint par le réalisateur Tshany Teissier : toucher le public.
 
Il aura fallu trois ans au tatoueur Tshany Teissier pour mener à bien ce deuxième projet de film, après son premier « SAP » de 2011. Le schéma de production est novateur, plusieurs contributeurs on filmé les différentes scènes sur un laps de temps de trois années. On citera notamment Tamatoa Cowan, le talentueux surfeur-producteur de Huaprod déjà connu pour la qualité de ses prises de vues au cœur des vagues de récif du fenua.
 
La démocratisation de la GoPro auprès des nombreux « riders » de Tahiti a également contribué au dynamisme du film, qui mélange prises de vues classiques avec beaucoup de prises de vues en caméra embarquée de type Go Pro. Les choix musicaux sont une vraie réussite, très importants dans un film de surf, on sent bien derrière la sensibilité artistique et la personnalité affirmée de Tshany, un des tatoueurs reconnus de Tahiti, star du festival Tatoonesia qui s’est déroulé cette année justement en face du spot.

La salle de 800 places était pleine
La salle de 800 places était pleine
Le tatoueur et sa bande de potes
 
Tshany a grandi près de Sapinus. Il n’a pas froid aux yeux puisqu’il pratique Sapinus en bodyboard, Sapinus étant une vague de type Teahupo’o. Il a évolué en BMX avec ses amis de quartier comme l’excellent B’dou Perneel. Le film est aussi une chronique des délires de ces jeunes polynésiens amateurs de sports extrêmes divers. On sent également l’attachement de ces jeunes à leur quartier, leur récif, leur rivière -sinistrée -, leur vague de l’embouchure de la Punaruu qui ne se réveille que très rarement.
 
De nombreuses séquences ont fait hurler de rire le public, certaines ont déjà été virales sur la toile, d’autres pourraient le devenir. Plusieurs séquences rappellent l’esprit potache des « jackasseries » anglo-saxonnes revisitées à la sauce locale : dentifrice dans les oreilles, ingestion de wasabi ou excréments dans la figure pendant une session, les riders sont extrêmes dans leurs vagues comme dans leur gags, et le public adore.
 
Nicolas Richard est également impliqué dans le projet de Tshany. Il est une figure emblématique du spot de Sapinus qu’il pratique lui aussi depuis des années. Nicolas Richard reste une référence, en compétition ou en free surf, il revendique lui aussi comme ces jeunes sa passion pour le free ride, le surf libre qui se pratique sur les divers « slabs » de Polynésie qu’affectionnent les bodyboardeurs. Il possède désormais un magasin spécialisé dans le bodyboard dans le centre ville de Papeete, le magasin Plug Bodyboard Tahiti. Il reste un exemple accessible pour tous ces jeunes.

Avec la bénédiction des anciens © Plug
Avec la bénédiction des anciens © Plug
Quand le bodyboard devient extrême
 
Le film, au montage de style décousu, cherche volontairement à brouiller les pistes pour ne pas trop indiquer aux surfeurs du monde entier le chemin des spots. Une autre vague de Punaauia a été révélée au public, une vague qui déroule en droite aussi spectaculaire que dangereuse. Le groupuscule « d’activistes de l’extrême » de Sapinus a pu ainsi montrer au yeux du monde leur manière d’affronter ces « slabs » très dangereux, rivalisant ainsi avec les fous Australiens ou Américains avides d’adrénaline, mordus de motocross ou autres engins divers.
 
Quelques surfeurs ont également fait le déplacement : Tereva David, Tikanui Smith, Mateia Hiquily, Ariimonana David…Yann Duhaze, le Mr Bodyboard de la fédération tahitienne de surf, était également là pour apporter son soutien aux jeunes de Punaauia. De nombreux riders ont été vus dans le film : Angelo Faraire, Tahurai Henry, Alvino Tupuai, Maronui Richmond, Fred Temorere, David Tuarau, Heimana Jurd, Thibaut Casabianca et bien d’autres, en plus des jeunes amis attachants de Tshany devenus des stars : Maui, Ariinui, Vaihau, Marite, Raihiti, Matatia, Tehau, Brondon…A quand la suite ? SB

Rédigé par SB le Dimanche 15 Janvier 2017 à 14:29 | Lu 4158 fois





Dans la même rubrique :
< >

Sports | Présidentielles 2017 | Va'a 2017 | Parau Ha'uti | La tribune politique | La video de la semaine | OPEN | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Entrepreneurs du fenua | Mieux comprendre | SportLive | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Hawai Nui va'a 2016 | Observatoire des Prix | Tiki | Legislatives 2017