Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Biodiversité: prochaine expédition scientifique dans le sud de la Guyane



Paris, France | AFP | mercredi 28/01/2015 - Une cinquantaine de scientifiques vont se rendre prochainement dans une zone difficile d'accès du sud de la Guyane pour en explorer la biodiversité, encore largement inconnue, ont annoncé mercredi des responsables de cette mission.

Organisée par le Muséum national d'histoire naturelle et l'ONG Pro-Natura International, la mission, qui comptera au total 76 personnes sur le terrain, se rendra du 23 février au 27 mars dans le massif du Mitaraka, près de la frontière brésilienne, accessible uniquement en hélicoptère et vierge de toute population.

Cette partie de la Guyane est "vraiment une terra incognita pour la science", a déclaré Olivier Pascal, chargé des projets biodiversité à Pro-Natura International, au cours d'une conférence de presse présentant l'expédition.

Les scientifiques s'attendent notamment à recenser de nombreuses espèces d'insectes. "En Guyane, on estime le nombre d'insectes à 100.000. On en connaît environ 18.000. Le potentiel de découvertes est colossal", a souligné M. Pascal, précisant que plus d'un tiers des scientifiques participant à la mission sont des entomologistes.

La mission se penchera aussi sur d'autres "petites choses peu ou mal considérées en général", comme les champignons, les vers de terre, les amphibiens, les serpents ou les poissons d'eau douce, a-t-il ajouté.

Cette expédition est le volet terrestre de la mission "La Planète revisitée" qui a exploré de juillet à octobre derniers les fonds marins en haute mer et sur la zone côtière de la Guyane.

"La flore et la faune marines de Guyane passent pour pauvres, voire très pauvres", a indiqué le zoologiste Philippe Bouchet, professeur au Museum, qui dirigeait le volet marin.

Les scientifiques ont cependant "découvert des tas d'espèces dont on ne connaissait pas l'occurrence en Guyane", a-t-il déclaré, dressant un premier bilan. "Cela ne veut pas dire que c'est des espèces nouvelles, mais qu'elles n'étaient pas connues en Guyane", a-t-il souligné.

L'expédition "n'a pas découvert un trésor d'espèces inconnues" mais sa campagne hauturière a permis de recenser 115 espèces d'échinodermes (oursins, étoiles), alors qu'une vingtaine seulement avaient été répertoriées jusqu'à présent.

De même, elle a inventorié au moins 180 espèces de crustacés décapodes (crabes, crevettes) contre 57 auparavant, et plus de 500 espèces de mollusques, contre 366 connus précédemment.

L'inventaire côtier a permis de collecter environ 400 espèces d'algues et d'invertébrés.

Rédigé par () le Mercredi 28 Janvier 2015 à 05:19 | Lu 737 fois





Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 21 Septembre 2017 - 02:35 A Marseille, les champignons naissent dans le café

Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies