TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Aviron – Tahiti Rowing Tour : Appel à participation, c’est gratuit !


Après une course sur machine en décembre 2015 qui avait attiré les pros de la rame, Matthieu Forge continue de promouvoir l’aviron en Polynésie en proposant une série de compétitions itinérantes sur machine à ramer ainsi que divers stages d’initiation à l’aviron en milieu naturel, prévus du 4 juillet au 12 août. Les débouchés sont intéressants, la discipline, rappelons-le, est olympique.



Une série de compétitions gratuites est proposée
Une série de compétitions gratuites est proposée
Le cercle d’aviron polynésien « Marara » avait organisé fin 2015 un événement sportif qui avait suscité de l’intérêt : une compétition de machine à ramer qui s’était déroulée à l’aéroport en présence de plusieurs ténors du va’a polynésien comme Hiromana Florès ou encore Kevin Céran Jérusalemy, du club Shell Va’a.
 
Matthieu Forge croit dans le développement de la discipline en Polynésie en raison des divers plans d’eau à disposition, en océan comme en lagon, ainsi qu’en raison du vivier important de rameurs en Polynésie. La discipline est olympique, elle pourrait donc susciter des vocations chez certains de nos rameurs, à l’instar du kayak pour Hiromana Florès ou du SUP pour Georges Cronsteadt.
 
La machine à ramer permet de s’entrainer, chez soi ou en club, elle permet de se comparer par rapport aux performances internationales grâce à une valeur étalon sur 2 000 mètres, avant de ramer en conditions naturelles, en profitant ainsi de nos magnifiques lagons polynésiens. L’aviron serait ainsi une manière de pratiquer une discipline nouvelle dans un environnement familier. Infos 87 79 29 72. capmararatahiti.com  ou Aviron Polynésie sur FB
 

L'aviron aurait un fort potentiel en Polynésie grâce à un vivier de rameurs important
L'aviron aurait un fort potentiel en Polynésie grâce à un vivier de rameurs important
Matthieu Forge, président du cercle d’aviron polynésien Marara :
 
Quels retours avez-vous de votre première compétition à l’aéroport ?
 
« Le retour a été très bon avec une cinquantaine de rameurs de tous horizons qui sont venus s’essayer sur ces machines. Les temps réalisés ont été très bons avec Hiromana Florès qui a tourné en 6’20 sur 2 000 mètres, ce qui est un très bon temps pour une première compétition, avec derrière une grosse dynamique, chez les valides comme chez les handisport. »
 
« Gary Reid de Nouvelle Zélande avait été impressionné et revient cet été pour continuer à surfer sur cette dynamique pour aider au développement de l’aviron. On a du coup un retour mondial sur ce qui se passe en Polynésie, ce qui pourrait nous ouvrir des portes très intéressantes au niveau mondial. »
 
Vous allez donc organiser une série de compétitions itinérante ?
 
« Le but c’est de permettre à tout le monde de pouvoir essayer ces machines gratuitement. On va faire une tournée au plus proche des clubs de rame des diverses communes -Mahina, Faa’a, Punaauia… - et on va organiser à terme un championnat, le 6 août, avec les meilleurs. Nous enverrons ainsi le gagnant à Boston, aux Etats Unis, en fin d’année. On voudrait également proposer un record du monde sur 100 km par équipe au mois de novembre. »
 
Des stages sont également proposés ?
 
« On a un technicien de la fédération française qui va arriver à Tahiti pour nous aider à développer l’aviron, Kevin Scott, qui est quadruple recordman du monde du 100 km sur machine à ramer. Il va proposer du 4 juillet au 12 août des stages ouverts au public dès 14 ans pour la découverte de l’aviron et le perfectionnement, ce sera proposé en stage multi activité, en association avec un club de wake board et un club de plongée sous marine. »
 
La finalité reste la pratique en environnement naturel ?
 
« On ne remplacera jamais un entrainement sur l’eau, la machine est un complément d’entrainement. On peut suivre sa progression, se fixer des objectifs à atteindre. Le temps sur 2 000 mètres est une référence mondiale, cela permet de nous évaluer tous les deux-trois mois. Il y a de la compétition sur machine mais le but c’est d’être meilleur sur l’eau. »
 
Un dernier mot, un remerciement ?
 
« On est en train de composer un team de 8 en vue d’une participation aux championnats du monde universitaires en fin d’année, donc avis aux amateurs. On remercie Air Tahiti Nui, notre sponsor, qui nous permet de faire venir Kevin et Gary, merci à la fédération française d’aviron et merci à Tahiti Infos. »

Rédigé par SB le Mercredi 22 Juin 2016 à 13:56 | Lu 2576 fois


Notez

Sports | SportLive | Parau Ha'uti | OPEN | La video de la semaine | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Mieux comprendre | La tribune politique | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Evènement | Observatoire des Prix | Tiki