tahiti-infos

FENUACOMMUNICATION, Rue Charles Viénot BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel: 43 49 49

Mercredi 30 Juillet
7:10
I


S'inscrire

Australes : Linda ne jure que par l’artisanat



Australes : Linda ne jure que par l’artisanat
L’archipel des îles Australes se démarque particulièrement par la fabrication de ses chapeaux en pandanus. A Rurutu, Linda fait partie de ces māmā qui ont voué leur vie à leur art. En général, ces dernières se regroupent en association, à l’exception de cette artisane qui a décidé d’en faire son métier, et donc d’en vivre.

A plus de la quarantaine, Linda Teuruarii est originaire de l’île de Rurutu. Elle habite le district de Moerai, considérée comme la « capitale » de l’île, avec ses quatre enfants et son époux. Ici, on vit avec le temps et la nature. Linda qui sait tresser, découper, coller, lier les fibres végétales, s’est formée deux années durant. Une période au cours de laquelle elle a eu l’occasion d’apprendre « les ficelles » du métier avec de grandes artisanes et des personnes reconnues pour leur dextérité.

A quelques mètres seulement de son fare, on trouve de tout et pour tout. Des lianes et feuilles ou pandanus pour les chapeaux et les paniers, de l’écorce pour décorer ou encore des fleurs pour affiner les ornements. Et quand elle a besoin de coquillage, alors elle part à la rencontre de ses amies ou de membres de sa famille pour trouver ce qu’elle cherche. C’est comme ça dans ces îles. On prend son temps sans le perdre pour autant.

Seule à assumer les besoins de son foyer, elle n’a pas mis longtemps à mettre ses talents au service des touristes et des amoureux de l’art traditionnel australéen. Son objectif : monter son entreprise, fabriquer des objets artisanaux pour venir les revendre au marché de Moerai. C’est effectivement là que tous les visiteurs viennent y acheter des souvenirs.

Mais, comme pour tout, le nerf de la guerre c’est le budget, et pour acheter le matériel adéquat à son activité, elle avait besoin d’un « coup de pouce ». C’est alors qu’elle fait une demande de microcrédit auprès de l’ADIE, représentée par un conseiller présent sur place, Vianney Lemaire. Tout partira de cette rencontre. De plus, le montant demandé par l’artisane rentre dans la catégorie type du micro-crédit, 263 158 francs, qu’elle s’est engagée à rembourser sur une période de 30 mois.

Elle pourra désormais acheter toute la matière première dont elle aura besoin, mais surtout une machine à coudre et autre matériel requis pour des opérations de perçages et autres. Il semblerait que son exemple aurait incité d’autres artisans plus jeunes, à sa mettre à leur compte. « La route est longue et parsemée d’embûches » nous confiait une artisane qui travaille déjà à son compte « mais le sacrifice en vaut vraiment la peine. De plus, on n’est pas aussi nombreuse qu’à Tahiti, donc ça peut marcher. » A travers cet exemple, on voit que l’esprit d’initiative fait peu à peu son chemin au sein d’une population très matriarcale. ‘aitoito e Linda !

TP

Australes : Linda ne jure que par l’artisanat
I tuha’a pae ma : te ‘ohipa rima ‘ī, « ‘aita atu ai » i te reo a Linda

‘Ua tu’i te ro’o o te mau fenua Tuha’a pae ma, nō te nehenehe o te mau tāupo’o pae ‘ore e hāmani hia ra i’ō nei. I Rurutu, te reira te ‘ohipa e a Linda vahine, mai i te rahira’a o te mau māmā. Tē vai nei o te fa’aō nei īa rātou i roto i te tahi tā’atira’a, ‘āre’a o Linda, ‘aita ïa, ‘ua ‘ōpua ‘oia i te ora i tā na iho ‘ohipa.

Nō Rurutu roa mai o Linda Teuruarii vahine, maha ‘ahuru matahiti ti’i hapa. Tō na fa’a’eara’a, tei i te mātā’eina’a nō Moerai o tei riro ‘ei ‘oire pū nō Rurutu, tei reira ato’a o tō na hoa tāne ‘e tā rāua na tamari’i e maha. I’ō nei, e ora te ta’ata i roto i te he’euri o te nātura, e te marū o te orara’a. ‘Ua ‘ite īa Linda i te mau ravera’a mai i te ‘ohipa ha’a, i te tāpūpū, i te tāpiri i te mau mea o tā te nātura e pūpū nei nō na. A piti matahiti i te maoro ‘oia i te ha’api’ipi’i noa ra’a mea nāhea ‘ia rave i teie mau fa’anahora’a. E tau teie ihea ‘ua fārerei ti’a roa atu ‘ō na i te mau rima raverave pāpū ‘e te aravihī.

A tau mētera noa i tō na fare, tē vai nei i te mau mea ato’a nō tā na tāpura ‘ohipa. Te mau rau’ere, te pae’ore nō te mau tāupo’o ‘e te mau ‘ete, te mau ‘iri rā’au nō te fa’a’una’una ‘a ore ra i te mau tiare nō te fa’a’oti i te mau tāpiri fa’anehenehera’a. ‘Ia hīna’aro ana’e ‘oia i tetahi mau pōreho, e haere atu ïa ‘oia e fārerei haere i tō na mau hoa, ‘e te mau fēti’i piri, ‘ia noa’a mai i te reira. Te reira ihoa te huru o te orara’a nā roto i te mau ta’amotu. Haere marū, haere pāpū.

‘Ō na ana’e terā e fa’aho’i nei i te moni i te ‘utuāfare, mai i reira, ‘aita o Linda i ha’ataere i te rave i te tahi fā’otira’a nō te rave i tā na iho ‘ohipa, nō te mau rātere ānei e te vai atu ra. Tō na fā : ha’amau i tā na taiete, hāmani i te mau tao’a rima ‘ī nō te haere mai e ho’o i te mātete nei, i te ‘oire nō Moerai. E vāhi teie e tere pinepine hia nei e te mau rātere o tē hīna’aro e ‘āfa’i i te tahi tao’a nō Rurutu Tu Noa.

Teie ra ho’i, ta’a atu ra īa tātou, te fifi e ‘ite hia ra, te tāpura faufa’a nō te ha’amata i te ‘ohipa. Mea nā reira ‘oia i te fārerei ti’a roa atu i te ta’ata e ti’a nei i te pū ADIE, o Vianney Lemaire tāne. Mea nā reira teie ‘ohipa i te pāpū roara’a atu. Ta’a noa atu ite reira, ‘e ‘ere ato’a ho’i i te mea rahi te fāito moni i ani hia e Linda Vahine, e 263 158 farāne noa, o tā na i fa’ari’i i te fa’aho’i i roto i te hō’ē ārea taime 30 ‘āva’e.

‘Aua’e teie moni e nehenehe ia ‘ō na e ho’o i tā na mau māteria huru rau, hāmanira’a hei ānei, tīputara’a pūpū ato’a, e rau noa atu ā. I muri noa mai i tō na fērurira’a i te rave i tā na iho ‘ohipa, e au ē ‘ua riro atu ra ‘oia ‘ei hi’ora’a nō te ‘ui ‘āpī. E ‘ohipa fa’ahiahia roa teie, nō te mea i Rurutu nei, nā te mau vahine e arata’i i te orara’a i te mau mahana ato’a. Nō reira, ‘aitoito e Linda !

TP

Rédigé par TP le Jeudi 29 Août 2013 à 14:00 | Lu 601 fois


Notez

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité People | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | PRESIDENTIELLES 2012








Depuis 1 mois les articles les plus...