TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Attaque de policiers dans l'Essonne: des syndicats de police appellent à des mouvements




Alliance, premier syndicat de gardiens de la paix, a appelé lundi les policiers à une "grève du zèle", et deux autres organisations à des rassemblements silencieux devant les commissariats mardi après l'attaque au cocktail Molotov contre quatre agents samedi dans l'Essonne.

"Nous appelons tous les policiers, en soutien à nos collègues" visés par cette attaque et dont l'un se trouve toujours entre la vie et la mort, à une "grève du zèle" à partir de mardi, a déclaré à l'AFP le secrétaire général adjoint du syndicat, Frédéric Lagache, sans préciser la durée du mouvement.

Il s'agit, selon lui, "de ne traiter que les urgences et les cas graves" dans les commissariats et de "faire l'impasse sur un stationnement gênant par exemple", a-t-il précisé, laissant à chaque policier "l'opportunité" de ses "moyens d'action".

Le syndicat réclame au gouvernement et "aux candidats à la présidence de la République la fermeté" pour les "agresseurs et assassins de policiers", ajoute M. Lagache. "Il faut des peines exemplaires" et que "la peur change de camp", a-t-il dit.

Le syndicat veut "recentrer le policier sur son cœur de métier", c'est-à-dire les patrouilles, et "non des surveillances de points statiques". Il réclame également des renforts d'effectifs particulièrement pour le département de l'Essonne.

Si les policiers n'ont pas le droit de se mettre en grève, ce n'est pas la première fois qu'un syndicat les appelle à une "grève du zèle". Les effets sont souvent difficiles à mesurer.

Deux autres organisations affiliées à la CFDT, le Syndicat des cadres de la sécurité intérieure (SCSI, majoritaire chez les officiers) et Alternative-police (minoritaire), ont pour leur part appelé à des rassemblements silencieux mardi à 12h15 devant tous les commissariats de police. "Sans banderole ni affichage syndical, en soutien à nos collègues (de l'Essonne) dans l'épreuve", ajoutent-ils dans un communiqué.

"En dépit de propos rassurants, il existe toujours des zones de non-droit en France, aux mains de quelques gangs délinquants et criminels", écrivent-ils, en se demandant si "les forces de l'ordre ont vraiment les moyens de riposter" et "de pénétrer ces quartiers pour y rétablir la sécurité".

Avec la promesse de rattraper les "sauvageons" et une visite de Manuel Valls et Bernard Cazeneuve dans plusieurs commissariats de l'Essonne, le gouvernement a affiché lundi fermeté et soutien à la police après l'attaque au cocktail Molotov menée par une dizaine d'individus près de la cité de la Grande Borne, située à cheval sur les communes de Viry-Châtillon et Grigny.

Le Premier ministre et le ministre de l'Intérieur - dont le parti Les Républicains a demandé la démission - ont entamé leur tournée au commissariat de Savigny-sur-Orge, où était affecté l'adjoint de sécurité de 28 ans, très grièvement brûlé sur l'ensemble du corps samedi et dont le pronostic vital est toujours "engagé".

avec AFP


Rédigé par Roxane Berget le Lundi 10 Octobre 2016 à 05:30 | Lu 173 fois


Notez


Commentaires

1.Posté par simone grand le 10/10/2016 10:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

pauvres forces de l'ordre, si elles ripostent des centaines de personnes défileront pour dénoncer la violence policière et la discrimination raciale.
Bizarre que personne ne défile pour soutenir celles et ceux qui veillent sur notre sécurité.

2.Posté par pat le 10/10/2016 10:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Faire envoyer des jeunes adjoints de sécurité (dont 2 femmes) dans ces quartiers pourris hors la loi est de l'inconscience de la part des supérieurs (dont le principal responsable est l'incompétent Cazeneuve)! Si de plus ces policiers ne savent pas défendre leurs vies alors qu'ils sont armés, c'est qu'il y a vraiment un gros malaise dans ce pays où les criminels ont plus de droits que les citoyens..

3.Posté par simone grand le 10/10/2016 14:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

d'accord Pat
il y en a qui pensent que le principe de Liberté leur donne le droit d'empêcher la liberté de tout le monde pour faire régner leur ordre à eux.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

800 caractères maxi autorisés.
Les dispositifs mis en œuvre pour lutter contre les contenus illicites, s'agissant des contenus publiés sur les espaces de contribution personnelle des internautes , exposés par le 10° de l'article 1er du décret du 29 octobre 2009 , autorisent toute personne à signaler la présence de tels contenus et à l'éditeur de les retirer promptement ou d'en rendre l'accès impossible". Merci de nous signaler tout contenu illicites à contact@tahiti-infos.com. D'autre part, l'équipe de Tahiti-infos ne peut être tenue pour responsable de la valeur des propos qui seront entretenus dans les commentaires. Elle attire cependant votre attention sur le fait qu'elle ne pourra tolérer aucun commentaire à caractère insultant,diffamatoire, raciste, discriminatoire, infamant, pornographique ou ne respectant pas l'éthique de la personne ou les bonnes mœurs de quelque manière qu'il soit. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer immédiatement ce type de message s'il devait se présenter. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer l'adresse d'un site internet dans un message s'il est estimé qu'il dissimule un caractère publicitaire ou s'il a été "emprunté" de manière malveillante. Merci de votre compréhension.

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance