Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Atimaono: Des centaines de palmiers arrachés



PAPEETE, le 8 juillet 2016- Vendredi matin, le service des Parcs et jardins de la Présidence aurait détruit près d’une centaine de palmiers washingtonia (MàJ : selon la Présidence, il s'agit de palmiers livistonia) sur le site de Atimaono. Gaston Flosse, qui avait fait planter ces arbres "il y a une vingtaine d’année pour l’aménagement des zones publiques et des communes ", dénonce "un véritable massacre".

"À quoi cela sert de faire des opérations comme 'J’embellis ma commune' si dans le même temps on procède au massacre de centaines de palmiers d’une grande valeur ?" s'est indigné Gaston Flosse, visiblement très ému, ce vendredi 8 juillet. L’ancien président du Pays dénonce ce qu'il qualifie de "véritable massacre". Sur les photos qu'il nous a transmises, on peut voir des centaines de palmiers arrachés, présumément à coup de bulldozer. "J’ai fait planter ces palmiers il y a vingt ans" déplore Gaston Flosse. Il affirme que "ce sont des arbres d’une grande valeur qui devaient servir pour agrémenter les espaces publiques, les communes. Ils auraient pu aussi être utiles aux futurs projets hôteliers. C’est du gâchis !" Il estime la valeur de chaque arbre à près de 100 000 Fcfp.

Très en colère, Gaston Flosse a mandaté Me Lehartel, huissier de justice pour constater les faits. Il serait bien décidé à porter plainte contre la Présidence. La rédaction a tenté de joindre le service des Parcs et jardins pour confirmer ces informations, mais il était injoignable ce vendredi après-midi.


La Présidence a réagit par un communiqué de presse envoyé aux rédactions en début de soirée vendredi:

Communiqué de presse: Quand Flosse se prétend défenseur de l’environnement

" Gaston Flosse a diffusé ce jour des informations selon lesquelles « des centaines de palmiers washingtonia » auraient été détruits à la pépinière du Pays à Papara, qu’il aurait fait planter il y a vingt ans « pour agrémenter les espaces publics » et qu’ils « auraient pu être utiles aux futurs projets hôteliers ».

Le président du Tahoeraa Huiraatira doit penser qu’il est toujours en charge des affaires publiques, voire propriétaire des arbres qui ont été plantés sous ses ordres.

Mais visiblement, il ne s’y connaît guère en botanique puisque les arbres qui ont été déracinés n’appartiennent pas à l’espèce washingtonia mais à l’espèce livistona. (NLR : cette erreur vient de l'auteur de cet article, qui n'est pas botaniste. Il s'en excuse)

Le nettoyage de la parcelle a été fait par le service des parcs et jardins dans la semaine du 27 au 30 juin, dans le cadre du projet de réaménagement et de remise en fonction de la pépinière. Dans ce cadre, la décision d’éliminer une partie des vieux palmiers existant en pleine terre a été prise au regard du fait que les arbres arrachés enregistrent un taux de mortalité de plus de 90% dès qu’ils sont déplacés. Il est donc illusoire de penser qu’ils auraient pu être replantés dans d’autres espaces publics.

Par ailleurs, la réorganisation de l’espace va permettre la plantation prochaine de palmiers diversifiés en provenance de la pépinière du golf de Moorea, ainsi que de plus de 2000 sujets acquis les années passées.

L’objectif est de produire des variétés de palmiers diverses et d’arbres de haut jet en installant en pots et en pleine terre des sujets acquis ou produits par le service au cours des deux dernières années.

Cette démarche permettra d’ici 5 ans de bénéficier d’un patrimoine végétal diversifié et à maturité afin de pouvoir répondre à des besoins de végétalisation de grands projets du Pays ou d’espaces publics structurants.

Le service a déjà investi dans la réalisation de réseaux d’arrosage adaptés, permettant de pallier à des casses ou périodes de sécheresse, et procèdera prochainement à la réalisation fossé drainants ainsi que de voies internes en concassé afin de permettre l’ouverture et l’accès à toutes les surfaces de culture.

Gaston Flosse semble soudain pris d’une fibre écologique. Il oublie pourtant que sur ses instructions, et en vue de proposer le terrain à des investisseurs chinois, il a fait niveler tout le bord de mer à Atimaono, détruisant ainsi tout un écosystème (en totale infraction avec la réglementation polynésienne) et fait détourner un cours d’eau.

De même, dès qu’il a pris possession de ses quartiers à l’Assemblée de la Polynésie française, il s’est mué en grand architecte en faisant détruire des espèces médicinales classées, endémiques et protégées.

Plutôt que de jouer les paysagistes amateurs et crier au scandale, Gaston Flosse devrait surtout faire confiance aux professionnels. Pour ce qui le concerne, il a surtout montré son aptitude à saccager des écosystèmes. "


Communiqué de la Présidence

communique_pepiniere_papara_.docx communiqué Pépinière Papara .docx  (229.2 Ko)


Rédigé par () le Vendredi 8 Juillet 2016 à 17:05 | Lu 12529 fois






1.Posté par Le Vieux le 08/07/2016 18:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Que dire ??? C'est désolant. Comment justifier un tel acte? Il faut vraiment être con. Il n'y a pas d'autres mots. On a envi de vomir lorsqu'on voit les actes de certaines personnes.

2.Posté par OTIA le 08/07/2016 19:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il faut être débile pour avoir fait ça, ils auraient pu être replanté au Mahana Beach...

3.Posté par Fiuroa le 09/07/2016 10:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Hé oui! Washingtonia ou Livistonia ça se ressemble mais ce n'est pas pareil. C'est comme la pub de Canada Dry!
Il est exact que les palmiers sont très difficile à transplanter. Il faut faire une énorme motte qui content un max de racines, ce qui demande de très gros moyens. De plus, une fois transplantés avec un max de racines ils peuvent ne pas aimer le nouvel environnement et mourir!

4.Posté par Moko le 09/07/2016 12:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Un tel niveau en politique c'est digne des film de Fernandel, du genre "Le retour de Don Camillo", (1953).
...C'est proprement pathétique !

5.Posté par lebororo le 09/07/2016 13:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'important est de préserver la vraie nature... ☺

6.Posté par madison le 10/07/2016 08:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

il faut condamner ces personnes et donner une amende, tu n'importe de quoi???

7.Posté par Go le 10/07/2016 20:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Lamentable !

8.Posté par Motahei le 11/07/2016 10:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Avec des fainéants a la tète de ce service il y a de quoi se posé des questions et surtout n'est pas au courant de ce que ces employés font. IL serait nécessaire faire le ménage dans cette administration.

9.Posté par emere cunning le 11/07/2016 10:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pour en arriver là, il faut vraiment être MALADE, et se rouler les pouces.
Même pas honte en plus, on a droit à un communiqué !!!!!!!!!
Faut vous faire soigner les mecs.

10.Posté par Toki le 11/07/2016 12:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Franchement, je trouve ça nul de détruire des palmiers sous prétexte que les chances de succès de transplantation sont faibles! Il s'agit de palmier qui ont été plantés il y a 20 ans! La présidence aurait pu ne pas les détruire et les laisser tranquillement pousser et vieillir là: les palmiers auraient contribuer à embellir cet espace et à réduire la chaleur.

Il faut croire que la présidence n'a pas le même point de vue sur l'utilité d'un palmier... quel gâchis!

11.Posté par Filou713 le 11/07/2016 13:11 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

N'importe quoi. J'étais sur place. Si une petite centaine d'arbres sont concernés, c'est bien un max.
Ensuite il y a des spécialistes sur place. Ils savent ce qu'il font.
La colère des Gaston, c'est juste pour faire ch....et Édouard.

12.Posté par emere cunning le 11/07/2016 21:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Filou713,
Parce que tronçonner une "petite centaine" de palmiers, ce n'est rien ? En plus de l'argent gaspillé, vos soi-disant spécialistes n'ont vraiment aucun respect de la sueur des autres. G Flosse a depuis toujours constitué une pépinière de CENTAINES des plus beaux palmiers pour embellir les jardins et bureaux de la présidence et autres édifices publics, et plus récemment en prévision du Mahana Beach. Cette variété aux feuilles imposantes que l'on admire en allées et massifs dans les jardins des grands hôtels de Hawaïi et Nandi est une des plus recherchées ; ils auraient du être transplantés en pot une fois qu'ils ont atteint une certaine taille. Mais bien sûr, rien n'a été fait... trop fiu. Dites plutôt que c'est pour faire ch... G Flosse que vous les avez détruits. MINABLE !

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance