Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Ata kua, le nouvel album de Takanini



Ata kua, le nouvel album de Takanini
PAPEETE, le 20 avril 2017 - Le groupe de musique marquisien, Takanini, vient de sortir un nouvel album. Les douze titres qu'il contient racontent la vie du groupe. Poiti, le chanteur, parle de la genèse de cet album baptisé Ata kua, il liste les projets du groupe et fait le point sur le monde qui l'entoure.

Ce nouvel album que raconte-t-il ?
Poiti de Takanini : "Cet album de douze titres englobe l’histoire de Takanini, il y a de nouveaux titres enregistrés en studio mais aussi quelques chansons connues et du live qui est la raison d’être du groupe. C’est une ballade sur la Terre des hommes. Il raconte le plaisir d’y vivre et d’y être né. "

Pourquoi l’avoir sorti maintenant ?
"Lorsque nous sommes rentrés de notre tournée en métropole, nous avons profité de notre passage à Tahiti pour concrétiser cet album et avoir quelques morceaux à proposer au public mais il reste une maquette, nous sommes toujours en autoproduction. Cet album est un peu comme une carte de visite, il montre la créativité du groupe mais le manque de moyens est évident, nous n’avons pas d’autres choix que de progresser étape par étape."

Combien de personnes y ont participé ?

"Sur la pochette apparaissent tous les musiciens qui m’ont accompagné en France. Presque tous les musiciens qui ont joué avec Takanini sont dans cet album."

Où l’avez-vous enregistré ?
"Dans plusieurs studios, Blackstone, Cazula, et le studio Eremoana avec qui nous avons refait le mastering d’anciens titres studio. Sinon les live ont été enregistrés à L’Otac."

Combien d’album avez-vous signé au total ?
"J’ai signé 4 albums. Le premier pendant mes études à Tahiti, un autre pour le festival 2011, le live 2014 et celui-ci."

Quels sont vos projets ?
"Nous avons beaucoup de projets qui progressent au jour le jour. Il est difficile de les annoncer avant de les concrétiser. J’ai une quarantaine de compositions, une maison de disque nous fera peut- être enfin confiance pour nous donner le temps et les moyens de créer un album live en studio. Nous aimerions produire des clips pour différents titres comme "Ua toto te Henua" (la terre saigne) que nous travaillons en ce moment avec Eremoana. Un autre sera dédié au festival des arts de Tahuata qui aura lieu en décembre. Un concert de Takanini est prévu pour cet événement et j’espère pouvoir y faire venir mes musiciens qui sont à Tahiti ainsi que ceux de Nuku Hiva. Nous travaillons par ailleurs à la réalisation une tournée dans les iles sous le vent que nous annoncerons sur notre page Facebook. J’aimerai aussi composer et créer des danses pour le concours de danses de juillet à Nuku Hiva."

Comment vous sentez vous dans le monde d’aujourd’hui ?

"Je me sens privilégié d’être né aux Marquises sur une terre qui offre tout ce qu’un être a comme besoin, la nourriture, la culture, l’esprit de partage. Toutes mes chansons expriment cette reconnaissance envers ma terre, mais j’ai aussi beaucoup de crainte sur l’ambition de certains qui voudraient déstabiliser cet équilibre avec des projets à courts termes. J’espère que des réformes seront mises en place pour préserver nos îles avant qu’il ne soit trop tard et que les erreurs commises ailleurs inspirent ceux qui prennent les décisions pour la population."

Que vous inspire-t-il vu le contexte politique, environnemental, social ?
"La politique se soumet toujours à l’économie, au détriment de la vie. Elle ne laisse pas de place pour penser au rythme de la nature, abimée toujours plus par les hommes. Les premiers explorateurs en Polynésie témoignaient du savoir de nos anciens (nous étions beaucoup plus nombreux) à disséminer les habitations sans que jamais on ne se sente dans un village, aujourd’hui on exproprie les gens pour les loger dans des lotissements, c’est un manque de respect pour notre culture. Le respect de la nature est lié à la culture Polynésienne. Il faut valoriser les structures à taille humaine, empêcher les industries, réguler l’importation de voitures, on ne peut pas suivre un système continental en vivant sur des îles, il faut adopter des politiques responsables du bien commun au service de la Terre dans toute sa diversité. J’espère un retour aux sources, une certaine 'décroissance' l’obsession de consommation entraine la violence quand seul un petit nombre peut se le permettre."

Ata kua, le nouvel album de Takanini
Pratique

Les anciens albums ne sont plus disponibles, nous éditons chaque fois en petite quantité tant qu’il ne correspond pas complètement à ce que nous voulons. Cet album est disponible via message privé sur notre page
Il est aussi disponible sur l'Aranui 5.
Facebook : TAKANINI CREWZ
Tél.: 87204919 ou takaninicrewz@gmail.com



Rédigé par Delphine Barrais le Jeudi 20 Avril 2017 à 12:59 | Lu 1492 fois

Tags : takanini





Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance