TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Assemblée : les déplacements défrayés pour "plus de clarté"




Marcel Tuihani, président de l'assemblée et rapporteur de cette proposition de délibération visant à modifier le règlement intérieur de l'institution.
Marcel Tuihani, président de l'assemblée et rapporteur de cette proposition de délibération visant à modifier le règlement intérieur de l'institution.
PAPEETE, 19 octobre 2016 - L’assemblée doit bientôt examiner une proposition de délibération modifiant son règlement intérieur. Plusieurs dispositions sont envisagées dont une visant à prendre en charge les frais de déplacement et de séjour dans les îles des membres des commissions législatives, dans le cadre de leurs travaux.

Potentiellement concernées, les 9 commissions législatives de l’assemblée et la Commission de contrôle budgétaire et financier (CCBF) : Marcel Tuihani a introduit dans le circuit institutionnel une proposition de modification du règlement intérieur visant entre autres à mieux encadrer les moyens alloués aux commissions dans le cadre de leurs travaux. Il s’agit de rationaliser le dispositif de prise en charge des frais de déplacement des commissions législatives lors de missions dans les îles, et leurs frais de séjour. La proposition de texte était soumise à l’avis de la commission des institutions, lundi, comme l’ont annoncé nos confrères de Radio 1. Elle a reçu un avis favorable unanime.

Prochaine étape, son examen en séance plénière. Compte tenu du consensus observé en commission, l’adoption de ce texte par les représentants polynésiens ne pose vraisemblablement aucun problème. Une dotation de 6 millions Fcfp pourrait être votée au budget prévisionnel de la troisième institution, pour 2017.

"Il ne s’agit pas de financer toutes les demandes"

"Cette dotation de 6 millions Fcfp pour la prise en charge des déplacements et des événements organisés par les commissions est destinée à apporter plus de clarté quant aux moyens destinés aux présidents des commissions législatives", explique Marcel Tuihani, rapporteur de la proposition. "Jusqu’à présent, la prise en charge ou pas des frais présentés par les élus ou les commissions est laissée à la seule appréciation du président de l’assemblée de la Polynésie française. J’ai souhaité proposer un cadre plus transparent, réglementé. Là, c’est le bureau de l’assemblée qui sera amené à décider, sur la base d’une fiche projet et sur un programme de déplacements ou pour un événement. Le bureau sera chargé d’apprécier, sur cette base, et de retenir tout ou partie des dépenses présentées".

"Il s’agit de participer à leurs frais de déplacement lorsqu’ils estiment utile de se rendre sur le terrain, pour aller constater par exemple des investissements qu’ils auraient autorisé dans le cadre des travaux législatifs à l’assemblée. Il ne s’agit pas de financer toutes les demandes des élus. Cette aide sera limitée par la somme qui sera prévue dans le budget, d’une part, et soumis à validation du bureau d'autre part", insiste le président de l’assemblée.

Cette proposition de délibération envisage, entre autres nouveautés dans le règlement intérieur de l’assemblée, la création d’une commission d’évaluation des politiques publiques à Tarahoi. Un contrôle renforcé par le président de l'assemblée, "seul ordonnateur des dépenses" est également envisagé sur l’activité des collaborateurs des élus afin de justifier de la réalité de leur travail et de son lien avec les missions de l'institution.

Rédigé par Jean-Pierre Viatge le Mercredi 19 Octobre 2016 à 13:24 | Lu 1771 fois


Notez


Commentaires

1.Posté par Taumatahiro le 19/10/2016 13:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

j'te mets dans le mille que la traduction de ce texte est le suivant: année électorale avançant il va falloir faire campagne dans les îles sans que cela nous coûte...

2.Posté par TOM le 19/10/2016 16:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

6 millions seulement pour le champagne durant Havaiki Nui, ça risque d'être un peu juste ...

3.Posté par Le président de "la Polynésie française", des françaises et des français René, Georges, HOFFER le 20/10/2016 06:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bravo Taumatahiro (Post 1) : en plein dans le "cent" mille !!! hahahaaha
"les déplacements défrayés pour "plus de clarté"" = le non-DROIT au RSA occulté pour (encore) plus de lâcheté hihihihhi rollstahiti@gmail.com

4.Posté par Redresseur le 20/10/2016 07:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Non mais ils ne peuvent pas se le payer eux memes avec les salaires mirifiques qu'ils touchent ????? Quelle honte alors que l'économie du fenua est chancelante et que le sous equipement et sous développement sont flagrants !!

5.Posté par As de la jungle le 20/10/2016 08:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ils nous bananes

6.Posté par teiva le 20/10/2016 09:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c'est vrai on va les voir pavaner bientôt sur les yacht des copains qu'ils ont engraissé et autres catamaran loué par (???) , à picoler et se goinfrer en dédaignant le peuple dans son petit 13 pieds qui essaiera de se faufiler tant que mal.

7.Posté par Léon Tautu Céran-Jérusalémy le 20/10/2016 09:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Réduisez votre budget, car il n'est pas nécessaire de dépenser autant d'argent, alors qu'il y a d'autres urgences à financer !
Ça suffit les gars pensez au peuple ...

8.Posté par Pierre Carabasse le 20/10/2016 10:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Au fait, elles servent à quoi ces commissions ? C'est à l'assemblée (57 élus démocratiquement) qu'il appartient de débattre d'un sujet concernant un secteur d'activité et de... voter. S'il y a des doutes, l'assemblée peut en débattre avec les représentants de ce secteur ; et tout cela à Tarahoi, sans déplacement. Je ne parlerai pas du CESC qui sert à rien et nous coûte cher...

9.Posté par taramea le 20/10/2016 10:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

amuamu noa o paraita ma, panapana ihu noa o tetuanui ma. A maiti a i teie mau ta'ata.

10.Posté par Léon Tautu Céran-Jérusalémy le 20/10/2016 13:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Sauf qu'aux élections, ils seront hélas encore là ! Alors, essayons de choisir le moins mauvais !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

800 caractères maxi autorisés.
Les dispositifs mis en œuvre pour lutter contre les contenus illicites, s'agissant des contenus publiés sur les espaces de contribution personnelle des internautes , exposés par le 10° de l'article 1er du décret du 29 octobre 2009 , autorisent toute personne à signaler la présence de tels contenus et à l'éditeur de les retirer promptement ou d'en rendre l'accès impossible". Merci de nous signaler tout contenu illicites à contact@tahiti-infos.com. D'autre part, l'équipe de Tahiti-infos ne peut être tenue pour responsable de la valeur des propos qui seront entretenus dans les commentaires. Elle attire cependant votre attention sur le fait qu'elle ne pourra tolérer aucun commentaire à caractère insultant,diffamatoire, raciste, discriminatoire, infamant, pornographique ou ne respectant pas l'éthique de la personne ou les bonnes mœurs de quelque manière qu'il soit. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer immédiatement ce type de message s'il devait se présenter. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer l'adresse d'un site internet dans un message s'il est estimé qu'il dissimule un caractère publicitaire ou s'il a été "emprunté" de manière malveillante. Merci de votre compréhension.

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance