Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Annick Girardin "n’impose à aucune collectivité d’organiser les Assises"



Annick Girardin, ministre des outre-mer, vendredi au ministère de la rue Oudinot.
Annick Girardin, ministre des outre-mer, vendredi au ministère de la rue Oudinot.
PARIS, 7 juillet 2017 - La ministre des Outre-Mer a détaillé sa feuille de route lors de sa première conférence. Concernant l’Accord de l’Elysée, elle assure que "tous les engagements pris par l’Etat seront tenus".

Après avoir reçu les parlementaires ultramarins la veille, la ministre des Outre-Mer a tenu sa première conférence de presse pour présenter sa feuille de route, qui se résume pour l’essentiel à la mise en place des Assises des Outre-Mer.

Annick Girardin a répété que ce "ne sera pas une redite" des Etats Généraux de 2009 qui "n’avaient pas fourni les réponses qu’attendent les ultramarins". Elle a annoncé la nomination comme rapporteur général de Thierry Bert. Inspecteur général des Finances, neveu de Raymond Barre et originaire de La Réunion, il a notamment "inventé" le concept de zones ultrapériphériques, qui ont donné un statut particulier au sein de l’Union européenne, aux territoires ultramarins.

Ces Assises se tiendront de fin septembre à janvier prochain, avec une synthèse qui sera dévoilée sous forme de Livre Bleu au printemps 2018. Mais la Polynésie a déjà signé son Accord de l’Elysée qui prévoit la mise en place de 60 mesures concrètes. Alors, Tahiti-Infos a demandé à la ministre des Outre-Mer s’il était vraiment indispensable que la Polynésie organise ces Assises. "Je n’impose à aucune collectivité d’organiser les Assises, a répondu Annick Girardin. C’est le Président (Edouard Fritch) qui a souhaité les organiser".

L’Accord de l’Elysée servira de point de départ et elle assure que "tous les engagements pris par l’Etat seront tenus".
Annick Girardin a également présenté son équipe resserrée. Elle ne dispose que de dix conseillers. Chacun, en plus de son domaine de compétence, sera en charge d’un territoire en particulier. C’est Rémi Bastille, conseiller chargé des affaires régaliennes, institutionnelles et de la sécurité, qui sera le référent de la ministre pour les trois collectivités françaises du Pacifique, dont la Polynésie. Sous-préfet, il a été le directeur de cabinet du préfet de Corse avant de rejoindre le cabinet de l’ancien Premier ministre, Bernard Cazeneuve.

Annick Girardin devra gérer les Outre-Mer dans une période de restrictions budgétaires. Et le gouvernement a déjà annoncé que tous les ministères devront faire des économies, alors que le budget de son ministère a été préservé depuis cinq ans. Mais il est encore trop tôt pour dire quels secteurs ou quels territoires seront les plus touchés : "Je me bats pour préserver et faire entendre la voix des Outre-Mer dans un contexte budgétaire contraint". Et d’ajouter : "Les Outre-Mer ont toujours su participer aux efforts demandés". Même s’ils font partie des territoires de la République les plus touchés par le chômage.

Rédigé par Serge Massau, à Paris le Vendredi 7 Juillet 2017 à 06:58 | Lu 2061 fois





Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance