Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Al Gore lance sa campagne planétaire contre le réchauffement climatique: "24 heures de vérité"



Al Gore lance sa campagne planétaire contre le réchauffement climatique: "24 heures de vérité"
WASHINGTON, 15 septembre 2011 (AFP) - L'ancien vice-président américain Al Gore a lancé jeudi sa campagne internet planétaire de 24 heures destinée à mobiliser davantage l'opinion publique sur le changement climatique.

Le projet, appelé "24 heures de vérité", consiste en une présentation multimédia accessible en ligne et exposant les dernières avancées scientifiques sur le changement climatique, avait expliqué en début de semaine le prix Nobel de la paix (2007).

Ces présentations, accessibles sur le site climaterealityproject.org.org, sont successivement diffusées depuis différents endroits du monde, dont New York, Pékin, New Delhi, Jakarta, Londres, Istambul, Séoul et Rio de Janeiro. La Polynésie participera également à ce projet.

La campagne, en une dizaine de langues, a débuté à Mexico à 00H00 GMT jeudi et s'achèvera à 23H00 GMT par une présentation de M. Gore depuis New York.

Peu après 14H00 GMT plus de 3,1 millions de personnes avaient accédé au site, selon les organisateurs.

Le but de cette opération est "de retenir l'attention dans le monde sur toute la vérité, l'étendue et l'impact de la crise climatique", avait indiqué en début de semaine M. Gore. "Aujourd'hui, le changement climatique n'est plus une prédiction mais une réalité", insistait-il.

Malgré cela, "dans le monde nous sommes encore soumis à la désinformation financée par les pollueurs, et à la propagande visant à tromper le public sur les dangers auxquels nous faisons face avec la crise climatique".

Ces présentations reprennent en partie le format de son documentaire de 2006 "Une vérité qui dérange" qui avait à l'époque tiré avec succès la sonnette d'alarme sur le réchauffement du climat.

Mais il semblerait que le public comme les responsables politiques se montrent désormais moins intéressés par cette question.

Selon un sondage Gallup publié en mars, 48% des Américains pensent que "la gravité du réchauffement est généralement exagérée", contre 41% un an avant.


Rédigé par AFP le Jeudi 15 Septembre 2011 à 05:18 | Lu 336 fois






Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 20 Octobre 2017 - 03:36 Un décès sur six lié à la pollution en 2015

Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies