Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Agrégation du Tahitien : Eliane Tevahitua interpelle Nicole Sanquer



PAPEETE, le 12 avril 2017 - Dans sa question écrite transmise à la ministre de l'Éducation, Nicole Sanquer, la représentante UPLD Éliane Tevahitua interroge le ministère de l'éducation sur l' «agrégation de reo tahiti». Cette question écrite a été posée le 31 mars au gouvernement de Polynésie. La ministre dispose en principe d'un mois, éventuellement prolongé d'un mois supplémentaire, pour répondre.

Éliane Tevahitua s’appuie sur une déclaration faite par Bruno Saura, président du jury CAPES tahitien dans un article de TNTV daté du 27 mars où le professeur des universités indiquait "C'est au territoire à se mobiliser avec le comité du CAPES de tahitien pour faire une demande forte de façon à ce que le tahitien soit inscrit comme option assez rapidement". Elle adresse une question écrite au gouvernement concernant l'agrégation de reo Tahiti mais aussi l'apprentissage du tahitien dès la maternelle. L’interpellation est adressée à Nicole Sanquer et fait suite à la publication d'un arrêté de la ministre de l'Éducation Nationale, Najat Vallaud Belkhacem, annonçant la création d'un concours de l'agrégation du Tahitien dans la section "Langues de France" effective à la rentrée 2020.

Le groupe UPLD demande à la ministre en charge de l'Éducation, de la jeunesse et des sports en charge de l'Enseignement supérieur (MEE), par la voix de Éliane Tevahitua, de bien vouloir transmettre les modalités qui seront "mises en œuvre pour une élaboration diligente du programme du concours d'agrégation de tahitien", par ailleurs la représentante UPLD interroge la ministre sur le fait de savoir si elle envisage "d'effectuer des démarches auprès du ministère de l'Éducation nationale afin de réduire les délais de mise en place" ainsi que le nombre de postes de professeurs agrégés en tahitien qui seront ouverts. Selon Bruno Saura, la Polynésie dispose, aujourd'hui, d'un vivier d'une dizaine de personnes qui pourrait se présenter au concours de l'agrégation de reo Tahiti.

La question est également posée au sujet de la mise en place de cours de tahitien dès la maternelle. Le principe est évoqué dans un rapport annexé à la loi d'orientation et de programmation pour la refondation de l'École, du 8 juillet 2013, qui prévoit que l'apprentissage d'une langue vivante, étrangère et régionale, dès le cours préparatoire "favorisera le bilinguisme français tahitien dès la maternelle ainsi que la fréquentation d'œuvres et de ressources pédagogiques en langue tahitienne dans les activités éducatives durant le temps scolaire et les temps périscolaires et extrascolaires."

Ainsi, la représentante UPLD interroge la ministre Nicole Sanquer sur la majoration du "nombre d'heures de tahitien par rapport aux heures consacrées à l'apprentissage du tahitien", elle demande également "comment comptez-vous concrètement stimuler auprès des élèves –la fréquentation d'œuvres et de ressources pédagogiques- en langue tahitienne-durant le temps scolaire et les temps périscolaires et extrascolaires- telle que le prévoit la loi de refondation de l'école ?"

La ministre de l'Éducation a un mois pour répondre à la question écrite d'Éliane Tevahitua.

Rédigé par Marie Caroline Carrère le Mercredi 12 Avril 2017 à 10:43 | Lu 1678 fois







1.Posté par simone grand le 13/04/2017 08:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Au préalable il est urgent d'expurger la langue tahitienne de bien des concepts tipe'e car tirés de la Bible qui font que nul n'a envie de l'employer sous cette forme-là dans la vie de tous les jours. Nettoyons-la de ces scories bien pensantes et la langue sera belle et savoureuse à nouveau.

2.Posté par Cinéma le 13/04/2017 10:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Non Simone c'est vous que l'on doit expurger de Tahiti, vous n'aviez apporté aucune réel contribution aux développements de la culture Ma'ohi, vous dit de nettoyer ces scories avant tous le scorie c'est biens vous !!!! vous allez changé l’aspe pensant de votre détermination Colonialisme..

3.Posté par tortue verte le 16/04/2017 00:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le problème, c'est qu'on passe l'agrégation devant un jury. Et ce jury doit être lui-même hautement qualifié. Si Mme Tevahitua estime que seules dix personnes ont le niveau suffisant pour l'agrégation, ça veut dire qu'il n'y a pas assez de personnes pour être jury et pour être candidat, ou alors que ce sont les mêmes personnes...? Il faut d'abord tout faire au niveau universitaire pour produire des recherches et des écrits en nombre suffisant. Il y a de grands chercheurs en Reo Tahiti, mais ils ne sont qu'une poignée. Il faut déjà élargir la base.

4.Posté par simone grand le 17/04/2017 17:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Aue Cinema e quand on n'a pas le courage de ses opinions et qu'on signe par un pseudo il vaut mieux se taire

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 20 Octobre 2017 - 16:21 Coup de jeune au Pôle Entreprises de la CCISM

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance