TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Affaire des diaboliques: Parodie de Justice pour la famille Legris




Affaire des diaboliques: Parodie de Justice pour la famille Legris
Après plus de quatre années d'un long et difficile combat en mémoire de notre Père Gérard LEGRIS, victime avec Maurice MEHEUT des agissements crapuleux de certains des membres de la famille Aurentz et de leur amie Vaiata Zahn, qui après les avoirs dépouillés leur ont ôté la vie, est tombé un verdict plus que stupéfiant, venant une fois de plus nous plonger dans l'affliction et l'humiliation. Tout comme les membres de la famille Méheut, nous sommes extrêmement choqués par un tel jugement qui prouve bien que nous n'avons pas été entendus.

Les médias ont prétendu que les jurés avaient majoritairement suivi les réquisitions de l'avocat général, pourtant les peines de sûreté n'ont finalement pas été prononcées. Sans oublier des peines sérieusement revues à la baisse, la plus étonnante étant les 25 ans assortis d'une période de sûreté requis à l'encontre d'Henriette Aurentz qui se sont miraculeusement transformés en 15 ans de détention sans sûreté ?. De toute façon nous savons que la cause était entendue depuis bien longtemps, la tenue du procès durant les législatives et le verdict rendu la veille des vacances ne pouvant relever d'un pur hasard...!

Les peines de sûreté non prononcées rendant des libérations conditionnelles possibles dans quelques années, et des peines de prison ayant déjà été éffectuées, voici donc la triste réalité : Meherio et Romana pourraient demander leur libération dans 15 ans, Vaiata dans 10 ans, Henriette dans 6 ans, Eugène dans 1 an. Quant à Cédric et Davy, ils ne devraient même pas aller en prison, leur peine pouvant être aménagée. Et c'est sans compter sur de possibles grâces et remises de peine, et elles arriveront, nous en sommes sûrs.....!.

Voici donc le verdict exemplaire rendu concernant l'assassinat d'un premier retraité suivi un an plus tard par l'assassinat d'un second, ce qui constitue une véritable RECIDIVE, le tout sans circonstances atténuantes puisque commis par des "auxiliaires de vie" sur des personnes FAIBLES dont elles étaient les garantes ayant reçu un agrément officiel pour leurs activités, faut-il le rappeler !. Ces personnes n'ayant, en plus, pas exprimé le moindre regret !.

Permettez-nous de vous dire que nous voyons dans ce verdict plutôt un blanc-seing pour le crime que pour sa dissuasion !. D'ailleurs les choses ne se sont pas fait attendre, car dès le lendemain, un retraité était agressé par trois personnes cagoulées qui ont tenté de l'étouffer entre deux matelas, peut-être faut-il y voir là un mauvais présage.........!.

En tout état de cause, nous ne reconnaissons et n'acceptons en aucun cas ce verdict qui est le contraire même de la Justice !. Et une fois de plus, des Parties Civiles sont dans la peine et sont privées de la possibilité de faire appel, alors que les criminels eux le peuvent encore. Mais nous doutons qu'ils le fassent, car si ces peines seraient lourdes pour des innocents, elles seraient en revanche plus que laxistes pour des coupables, ne pas faire appel serait donc un aveu de leur culpabilité, puisqu'elles se déclarent innocentes des faits qui leurs sont reprochés !.

En dernier ressort, seul le parquet peut encore faire quelque chose, mais nous ne nous faisons aucune illusion !. Pourtant, nous avons constaté de nombreuses irrégularités dans la tenue de ce procès, et ce à notre détriment !. Nous en profitons pour remercier Mme Nadia Serreau dont nous connaissons maintenant le calvaire, et qui a risqué sa vie pour au final ne pas avoir été plus entendue que nous !. Au moins, cette personne, les amis de notre Père et nous, nous avons fait ce que nous devions faire et avons la conscience tranquille, nous n'en dirons pas autant de ceux qui ont failli, et qui porteront l'entière responsabilité de ce qui ne peut qu'inévitablement se reproduire. L'avenir jugera et nous donnera raison !.

NON, justice ne nous a pas été rendue !, à quand le rétablissement d'une perpétuité dite réelle ou incompressible pour de tels crimes qui serait la seule garante d'une impossible récidive, pour que puissent enfin vivre en paix des femmes et des hommes dignes de ce nom !. Nous continuerons donc notre combat autrement !.

Jean-Marc Legris

Rédigé par Famille Legris le Mercredi 20 Juin 2012 à 10:42 | Lu 2033 fois



Notez

Sports | SportLive | Parau Ha'uti | OPEN | La video de la semaine | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Mieux comprendre | La tribune politique | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Evènement | Observatoire des Prix | Tiki