Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Affaire des chargés d'études de l'APF : confrontation entre Marcel Tuihani et Gaston Flosse à la DSP (MàJ)



Le président de l'assemblée a déjà été entendu le 30 septembre dernier par les enquêteurs de la brigade financière.
Le président de l'assemblée a déjà été entendu le 30 septembre dernier par les enquêteurs de la brigade financière.
PAPEETE, le 14/10/2016 - Marcel Tuihani, président de l'assemblée et Gaston Flosse étaient ce vendredi matin avec les enquêteurs de la brigade financière de la DSP. Ils ont été convoqués dans le cadre de l'affaire des chargés d'études du secrétariat général du président de l'assemblée de la Polynésie française. Les enquêteurs cherchent à établir la réalité du travail fourni au bénéfice de l'assemblée par quatre chargés d'études réputés proches du Tahoeraa Huiraatira.

Les deux hommes sont sortis des locaux de la DSP, près de deux heures après le début de leur convocation. Marcel Tuihani était arrivé le premier devant les bureaux de la DSP, suivi cinq minutes plus tard de Gaston Flosse, a pu constater sur place la rédaction de Tahiti Infos. Tous deux ont été convoqués par les enquêteurs de la brigade financière de la DSP, pour une confrontation dans le cadre de l'affaire des chargés d'études du secrétariat général du président de l'assemblée de la Polynésie française.

Une enquête préliminaire ouverte par le parquet pour "détournement de fonds publics". Dans cette affaire, la justice cherche à rétablir la réalité sur le travail de quatre chargés d'études, embauchés au secrétariat du président de l'Assemblée, dont Manolita Ly, ancienne ministre de la solidarité, sous le gouvernement de Gaston Flosse.

Des perquisitions avaient été menées en mars dernier dans leurs bureaux ainsi que dans celui de Marcel Tuihani. Les contrats de travail des intéressés avaient été saisis ainsi que bon nombre de documents. Les agents ont aussi été entendus par la police.

Rédigé par Corinne Tehetia le Vendredi 14 Octobre 2016 à 10:31 | Lu 2634 fois

Tags : JUSTICE






1.Posté par mathius le 14/10/2016 10:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Une bande de joyeux lurons payés sur l'argent publique, cool la vie.

2.Posté par Chasse a l'homme le 14/10/2016 17:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et elle reprends, n'est ce pas Emere, il faut aller jusqu'a inéligibilité! Youpi!

En tout cas le nouveau lionceau apprend vite! battra-t-il le record de son mentor, deviendra -t-il l'homme politique le plus condamné, en tout cas il est en lice pour :)

3.Posté par emere cunning le 16/10/2016 13:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ils ne leur reste plus qu'à nous pondre une loi interdisant à quiconque prétend décrocher un emploi d'être Taho'eraa et proche. Qu'il soit diplômé, expérimenté or whatever, IT IS STRICTLY FORBIDDEN BY FRENCH LAW. Ben oui quoi, là où il y a de la gêne, il n'y a plus de plaisir, n'est ce pas messieurs de la... justice.
A SHAME !

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance