Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Affaire Team Lead : deux ans de prison avec sursis et cinq ans d'inéligibilité requis contre Jean-Paul Tuaiva (Màj)



Jean-Paul Tuaiva a réitéré son mea culpa devant les médias, ce matin à la sortie de l'audience.
Jean-Paul Tuaiva a réitéré son mea culpa devant les médias, ce matin à la sortie de l'audience.
PAPEETE, le 28 avril 2016 - Le parquet de Papeete a requis ce jeudi matin deux ans de prison avec sursis à l'encontre du député Jean-Paul Tuaiva. Cette réquisition s'accompagne d'une amende de deux millions de francs d'amende et de cinq ans de privation des droits civils, civiques et de famille, autrement dit d'inéligibilité. Le jugement a été mis en délibéré au 16 juin. L'élu a fait son mea culpa à l'audience, annonçant par ailleurs son intention de quitter la politique.


"Ce n'est pas un petit délit, nous parlons d'utilisation à des fins personnelles de l'argent du contribuable. Et sur le terrain de la morale politique, vous avez trahi vos électeurs en utilisant votre fonction de député à des fins personnelles". Le procureur de la République José Thorel a requis 2 ans de prison avec sursis, 2 millions de francs d'amende et 5 ans d'inéligibilité, ce jeudi, contre le député Jean-Paul Tuaiva dans l'affaire de détournement de fonds publics dite de la réserve parlementaire.

Le représentant du ministère public qui a aussi requis 1 an de prison avec sursis et 2 millions de francs d'amende contre Heirani Tavaearii, le président de l'association Team Lead, association de Punaauia sans activité mais destinataire de la plus grosse partie des subventions allouées par le député. C'est lui qui retirait l'argent en espèce des comptes de l'association pour ensuite le remettre à Jean-Paul Tuaiva, son mentor comme il l'a présenté à l'audience. Six mois de prison avec sursis et 1 million de francs d'amende ont enfin été requis par le parquet contre la trésorière de l'association, Mareva Hourtal, poursuivie pour s'être mis dans la poche environ 1,8 million de francs dans cette opération.

L'agent judiciaire de l'Etat, par la voix de son avocat Me Bourion, a en outre réclamé la condamnation de Jean-Paul Tuaiva et Heirani Tavaerii à rembourser, solidairement, la somme de 12,2 millions de francs. Les 9 millions de subventions restant, non dépensés, avaient été saisis sur les comptes et le parquet a demandé au tribunal d'ordonner leur confiscation.

"Pas un franc n'a été dépensé correctement"

L'affaire de la réserve parlementaire avait intéressé la justice, en février 2015, après un reportage de nos confrères de Polynésie 1ère, s'étonnant que l'association Team Lead de Punaauia ait pu bénéficier du parrainage parlementaire du député alors qu'elle était sans activité depuis au moins un an. L'enquête, confiée à la section de recherches de la gendarmerie, avait rapidement permis de découvrir le pot aux roses en examinant tout simplement les comptes de Team Lead et ceux de son président, Heirani Tavaearii. L'argent des subventions de la réserve parlementaire passait de l'un à l'autre, par des retraits d'espèces.

"Pas un franc de cette subvention n'a été utilisé correctement", a souligné le procureur à l'audience. Don de 100 000 francs à une paroisse protestante, don de 200 000 francs à l'église mormone, d'1 million de francs à un jeune boxeur prometteur pour l'aider à financer ses déplacements ou encore cet autre million qui servira à rémunérer deux jeunes demandeurs d'emploi que Tuaiva emploiera au black pour des petits travaux, la liste est longue.

Le député qui a reconnu dans la même veine avoir dilapidé plusieurs centaines de milliers de francs pour, dit-il, venir en aide à des nécessiteux qui défilaient chez lui depuis son élection au palais Bourbon. Moins altruiste, il y a aussi eu ces 500 000 francs dépensés en frais divers lors d'un voyage à Las Vegas pendant les vacances parlementaires.

"J'ai dérapé (...) j'ai aussi des faiblesses"

Jean-Paul Tuaiva, qui n'a jamais cherché à nier les faits depuis ses premières auditions par les enquêteurs, s'est présenté dans le même état d'esprit devant le tribunal : "Je reconnais, je suis dans l'erreur, je l'assume, je fais mon mea culpa", a-t-il répété à plusieurs reprises pendant les débats. Le jeune entrepreneur issu des milieux modestes et à l'ascension politique fulgurante a expliqué s'être perdu en route : "Je suis issu de la société civile, j'ai gravi les échelons un à un, à la sueur de mon front. Je suis dans la politique depuis 2011, elle m'a sorti de mon milieu. Je suis rentré dans un tourbillon infernal où malheureusement on fait beaucoup de bêtises. J'ai dérapé. On est très sollicités par l'entourage en politique, en raison de notre position. Je suis sensible à la misère, je viens de ce milieu-là. Au début j'aidais avec mon argent. Malgré mon tempérament de leader, j'ai aussi des faiblesses, preuve en est".

"La politique c'est pire qu'une machine à laver, depuis 2014 j'annonce à mes amis mon retrait de la vie politique", a ajouté l'élu de la Polynésie française avant de confirmer qu'il allait se recentrer sur ses activités commerciales : "J'ai délaissé mes employés, ils m'en ont un peu voulu d'ailleurs, je vais les retrouver, c'est ce que j'aime faire".

Le président de l'association prête-nom Team Lead, un autre gamin de Punaauia, a quant à lui expliqué avoir agi sous la coupe d'un Jean-Paul Tuaiva qu'il admirait depuis longtemps, "c'est mon mentor", et dont il suivait les instructions à la lettre. Des SMS "accablants" ont été échangés entre les deux hommes et découverts pendant l'enquête. Heirani Tavaearii s'est dit soulagé quand il a appris que la justice allait enfin se mêler de cette affaire, ne sachant pas lui-même comment y mettre un terme.

C'est néanmoins lui qui avait constitué le dossier de demande de subvention pour le "projet" Team Lead, transmis en bonne et due forme au député et validé par l'Assemblée nationale. Un programme détaillé et ambitieux d'actions sociales au bénéfice de la jeunesse de Punaauia, mais qui ne verra finalement jamais vu le jour. A noter enfin que si les enquêteurs ont réussi à retracer l'essentiel de l'usage qui a été fait de l'argent détourné, le mystère demeure autour d'une somme d'un montant total de trois millions de francs. L'association Team Lead ne tenait officiellement aucune comptabilité.

Le tribunal correctionnel a mis sa décision en délibéré, le jugement sera rendu le 16 juin prochain.


Rédigé par RP avec ML le Jeudi 28 Avril 2016 à 13:06 | Lu 6102 fois






Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

36.Posté par Toki le 02/05/2016 11:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Lis bien pei (post 28) le délibéré sera rendu en juin ce qui signifie que le jugement et donc les condamnations seront connus à ce moment là! pour l'instant, il s'agit de demande faite par le parquet et la partie civile. c'est toi qui devrait mieux lire les choses.

35.Posté par Bruno FABRE le 01/05/2016 21:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ils ont gaulé un petit jeune pour l'exemple et le peuple vengeur crie haro sur le baudet... très drôle, c'est de l'entrainement ça, ça me fait penser à un truc du genre " que celui qui n'a jamais pêché jette la première pierre"..
Très drôle, et juste après on s'empresse de serrer la main des gros poissons avec un air gêné.
C'est comme à la FIFA, le sage montre Blatter l'imbécile voit Temarii.
Faudrait voir se réveiller un peu..

34.Posté par emere cunning le 29/04/2016 21:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Voyageur,
Le problème réside dans le SYSTEME FRANCAIS qui le permet car enfin, une associat° qui sait que tel parlementaire l'a aidée peut se sentir redevable envers lui et le faire réélire au détriment des autres candidats qui se présentent pour la 1ère fois. La France serait bien inspirée de réduire le nombre de ses parlementaires et supprimer ces pratiques clientélistes (entre autres faveurs qui leur sont faites) pour utiliser cet argent à bon (meilleur) escient... comme de payer ses dettes. Il n'y a pas de petites économies.
@ tortue verte,
"C'est avant tout le caractère des gens qui est à prendre en compte"
Entièrement d'accord. Et surtout, qu'ils prouvent leur dévouement aux populations par DES ACTIONS CONCRETES.

33.Posté par ******** le 29/04/2016 17:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mouais, on est intègre ou on ne l'est pas... c'est un peu facile de dire que la politique l'a corrompu.. Avant d'y entrer il gagnait surement 1 brique en tant que Mr Donut...

Il est encore tant de le couler, suffit de faire l'impasse sur les donuts :p

32.Posté par tortue verte le 29/04/2016 15:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

post 26 : quand la cité est gouvernée par des gens qui sont là pour servir, elle est gagnante. Quand elle est dirigée par des gens qui sont là pour se servir, elle est perdante. Peu importe que les gouvernants soient des professionnels de la politique ou des gens de la société civile. C'est avant tout le caractère des gens qui est à prendre en compte.

31.Posté par Go le 29/04/2016 15:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Au tapura, il y a de l'eau trouble....

30.Posté par TARTONPION le 29/04/2016 14:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

IL DEVRAIT AVOIR HONTE !!!!!!!!
Il y a tellement d'actions qui auraient pu être réalisées avec tout cet argent ,
le détourner pour ses fins personnelles est vraiment une Honte !
ah tu as bien appris avec Gaston !

29.Posté par hiro le 29/04/2016 12:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Votre commentaire a été modéré, merci de votre compréhension. La rédaction

28.Posté par LIS BIEN PEI le 29/04/2016 11:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Hey toki (poste 25), la demande de rembourser Ies sommes détournées a été faite, mais il n'a pas été condamné à les rembourser, donc finalement volé reste toujours rentable (et c'est pas normal!!!)

27.Posté par VATEA le 29/04/2016 10:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

un pour tous ... tous pourris !! Coluche

26.Posté par emere laputa le 29/04/2016 09:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les millions en question seront aussi remboursés (9 déjà saisis, 12 réclamés par l'Etat partie civile). L'amende de 2 millions à titre de sanction pénale n'a rien à voir.

Plus intéressant : est-ce que la politique devrait rester l'affaire de "professionnels" ? c'était l'avis de François Mitterrand. Ou bien la cité gagne-t-elle à confier les rênes à des membres de la société civile ?

25.Posté par Toki le 29/04/2016 09:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il est demandé une amende de 2 millions mais également le remboursement des sommes détournées, lisez bien l'article avant de vous indigner. Je ne le défend pas, loin de là: il mérite d'être condamné à 2 ans de prison ferme plutôt que du sursis! cela le calmera surement. S'il croit que faire son mea culpa diminuera la gravité de ses actes, il se trompe.

S'il a fait ça pendant son mandat politique, je n'ose pas imaginer comment il gère son "entreprise"... si ça se trouve il doit aussi taper dans la caisse de la société. Comme on dit: voleur un jour, voleur toujours!

24.Posté par Voyageur le 29/04/2016 09:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il reconnait ouvertement avoir utilisé, pas profité non, utilisé, le système = détournement de fonds publics, se servir dans la caisse ...
Milieux modeste, miséreux, aider les pauvres. Il se prend pour Robin des bois.

Et le séjour à Las Vegas c'est pour les pauvres aussi. C'est du Chalala.

Il a detourné de l'argent, fait profité les copains complices. C'est un VOLEUR. Et ça se dit commercial ou chef d'entreprise. SHAME ON YOU comme aime dire ta copine orange qui défend ton mentor

23.Posté par zozo le 29/04/2016 09:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mr THOREL ne devait il pas s'attaquer à la delinquance en col blanc ? Pas de prion ferme requise !!!! donc permis de détourner l'argent public donné à tous les politiques et fonctionnaires vereux.Il a déjà préparer sa retraite ? Pas stressé notre député , comme si il avait déjà négocier sa peine. IL DOIT ALLER EN PRISON POUR L'EXEMPLE
Par contre on voit bien l'efficacité de la publication des sommes distribués par nos élus. Pourquoi n'en serait il pas de même pour l'utilisation des crédits collaborateurs ????

22.Posté par Tahitian muslim le 29/04/2016 08:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cela trahit une certaine mentalité de nos élus....

21.Posté par utupapa le 29/04/2016 18:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et oui Natan, le Tapura a bien hérité des casseroles des transfuges du Tahoeraa.

20.Posté par LOL le 28/04/2016 20:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce qui est certain c'est que chacun est responsable de ses actes....pourquoi toujours rejeté la faute sur Gaston.

19.Posté par Hirinake le 28/04/2016 19:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il faut avouer que c'est fort de cafe ce qu'il a fait le JPT Depute, sans scrupule en plus.
Ceci etant je dis Bravo c'est le seul homme politique qui au moins a eu le courage de reconnaitre ses erreurs en public et devant la Justice, c'est tellement rare pour etre signale. Je le redis Bravo Monsieur le Depute.
Il quitte la politique c'est encore tout a son honneur. Au moins tu sors par la grande porte, c'est bien pour la democratie cela redonne de l'espoir pour le futur.

18.Posté par Hine le 28/04/2016 19:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et ça osait donner des conférences sur comment réussir.... et mentir ouvertement au tout début de l'affaire : moi pas responsable, moi pas coupable, moi serein....

Et maintenant... mea culpa roa.... A d'autres !

Menteur et voleur reconnu coupable !

FAA EA TE HAAVERE ! ETENE !

17.Posté par Toc le 28/04/2016 18:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Avec Fritch...et voilà ! La couleur des impurs...

16.Posté par Peter SAUER le 28/04/2016 17:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A poste 7: Tu vois mon garçon (ou ma fille) j'ai des principes de vie et des règles de conduite qui m'empêchent d'agir ainsi. Il s'agit ici d'argent public, du tien et du mien. Si cela ne te dérange pas que l'on vole ton argent c'est que tu ne dois pas en donner beaucoup, mais moi cela me gène énormément. Maintenant en ce qui concerne ta première remarque c'est justement celle-la qu'avancent les pourris pour justifier leur comportement. Pourquoi pas moi. Et après on comprend pourquoi certains se justifient en prétextant qu'on ne va quand même pas leurs chercher des poux dans la tête après tout ce qu'ils ont fait pour la Polynésie avec l'argent de la métropole. A un moment donné il faut rendre des comptes et il y en a assez de les voir se pavaner, ici et ailleurs, sans scrupules et sans aucune honte. Des pourris, des voleurs, des connards il y en a foison dans le monde, mais si on calcule au prorata du nombre d'habitants ... je te laisse calculer.

15.Posté par fiu le 28/04/2016 17:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Fritch va voir sa muraille se lézarder...!

14.Posté par Baloo le 28/04/2016 17:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

E paku,
E ohi fei i te aha ? Aita roa atu i paari i roto i te urufei a ruperupe ai ia paia te nunaa.
Vous oubliez qu’il nous vient du monde des affaires. D’ailleurs, où sont passés tous ceux qui réclamaient du sang neuf issu de la société civile ? Ben vous êtes servis là mea ma. Ceci dit, cette justice devrait faire le ménage chez ses élus, Tuaiva ne leur arrive à la cheville. Même qu'il restait 9 millions sur un compte !!! J'en connais qui les auraient engloutis d'une bouchée.
J'aurais bien revu d'ailleurs "le roman noir des Hauts de Seine" de JC Deniau visionné sur Public Sénat (sitôt tombé en panne). Les voilà les vrais escrocs. Des faits qui datent des années 90, mais il ne faut pas compter QUE LEUR JUSTICE LES JUGE.

13.Posté par tortue verte le 28/04/2016 17:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

D'autre part, puisqu'ils avaient monté un dossier de projets pour aider les jeunes de Punaauia, qu'on les oblige par une bonne dose d'heures de TIG à effectivement bosser pour aider ces jeunes. Qu'ils aillent sur le terrain pour aider physiquement, par leur présence, la jeunesse. Car ils se sont servis d'eux et de la misère comme un prétexte pour s'enrichir ou s'amuser. Et encore au tribunal JP Tuaiava se retranche derrière la misère de certains, alors qu'il s'agit de pur clientélisme...

12.Posté par tortue verte le 28/04/2016 17:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Moi, ce que je voudrais savoir, c'est comment l'argent a été dépensé, par qui, et pour faire quoi.

1 2
Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 20 Octobre 2017 - 16:21 Coup de jeune au Pôle Entreprises de la CCISM

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance