TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Affaire Fiona: nouveau procès en vue après l'appel du parquet général




Nouveau procès en vue dans l'affaire Fiona: après un verdict, vendredi, bien en-deçà de ses réquisitions, le parquet général de Riom (Puy-de-Dôme) a annoncé lundi qu'il interjetait appel pour la mère de la fillette et son ancien compagnon.
Après quinze jours de procès denses mais qui n'ont pas permis d'établir la vérité sur le sort de l'enfant, la cour a décidé contre toute attente d'exonérer partiellement la mère, en l'acquittant des coups mortels et en la condamnant à cinq ans de prison pour des délits connexes.
Son ancien compagnon Berkane Makhlouf écopant, lui, d'une peine nettement plus lourde, 20 ans de réclusion, jugé seul auteur des coups fatals à Fiona.
Un verdict très éloigné des réquisitions de l'avocat général qui avait réclamé des peines de 30 ans contre les deux accusés, estimant que le couple était lié dans sa macabre entreprise qui consistait à se débarrasser du corps de cette enfant de cinq ans (qui n'a jamais été retrouvé) avant de crier à son enlèvement.
"Il n'est pas nécessaire que je puisse identifier qui a fait quoi, peu importe si l'un a mis trois coups et l'un un seul coup, les  deux ne font plus qu'un", avait estimé Raphaël Sanesi de Gentile lors de son réquisitoire.
En face, l'un des avocats de Cécile Bourgeon, Renaud Portejoie, avait demandé aux jurés de "ne pas céder à l'émotion", de ne pas écouter la colère populaire contre sa cliente et de s'en tenir aux faits: "C'est un moment de courage ! Il n'y a pas de honte à dire: +je ne sais pas les causes de la mort+".

- Bientôt sortie de prison ? -

 
Les jurés semblent avoir suivi la voie du second, en tentant d'établir scrupuleusement les responsabilités de chacun. Et Cécile Bourgeon qui pendant tout le procès a donné l'image d'une mère très défaillante et très confuse dans sa mémoire des faits, a été acquittée du chef de violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner. 
Au final, elle a été condamnée à la peine maximale prévue pour les quatre délits retenus à son encontre: non-assistance à personne en danger, recel de cadavre, modification de la scène de crime et dénonciation imaginaire d'un crime pour avoir monté le scénario de la disparition de Fiona dans un parc de Clermont-Ferrand, le 12 mai 2013.
En revanche, son ancien compagnon, Berkane Makhlouf, décrit comme violent par d'anciennes compagnes, a été reconnu coupable de coups mortels aggravés et condamné à 20 ans de réclusion, avec une peine de sûreté des deux tiers. L'accusé, qui nie farouchement, fait lui aussi appel de la condamnation, a annoncé lundi son conseil Me Mohamed Khanifar.
Ce verdict a suscité l'indignation des parties civiles et en premier lieu du père de Fiona, qui a quitté précipitamment la salle d'audience à l'énoncé du verdict. Pour son avocat, Me Charles Fribourg, "la manipulation et le mensonge ont triomphé sur la vérité".
Une cinquantaine de personnes, des badauds venus suivre le procès, ont même injurié copieusement la mère à son départ du tribunal dans son fourgon pénitentiaire.
Selon le parquet général, Cécile Bourgeon "reste détenue et peut former des demandes de mise en liberté devant la chambre de l'instruction" de la cour d'appel.

avec AFP

Rédigé par Roxane Berget le Lundi 28 Novembre 2016 à 05:53 | Lu 190 fois


Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

800 caractères maxi autorisés.
Les dispositifs mis en œuvre pour lutter contre les contenus illicites, s'agissant des contenus publiés sur les espaces de contribution personnelle des internautes , exposés par le 10° de l'article 1er du décret du 29 octobre 2009 , autorisent toute personne à signaler la présence de tels contenus et à l'éditeur de les retirer promptement ou d'en rendre l'accès impossible". Merci de nous signaler tout contenu illicites à contact@tahiti-infos.com. D'autre part, l'équipe de Tahiti-infos ne peut être tenue pour responsable de la valeur des propos qui seront entretenus dans les commentaires. Elle attire cependant votre attention sur le fait qu'elle ne pourra tolérer aucun commentaire à caractère insultant,diffamatoire, raciste, discriminatoire, infamant, pornographique ou ne respectant pas l'éthique de la personne ou les bonnes mœurs de quelque manière qu'il soit. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer immédiatement ce type de message s'il devait se présenter. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer l'adresse d'un site internet dans un message s'il est estimé qu'il dissimule un caractère publicitaire ou s'il a été "emprunté" de manière malveillante. Merci de votre compréhension.

Signaler un abus


Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance