TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Achat de PARAHA PEUE sauvages vivants pour assurer la production piscicole locale


COMMUNIQUE de la Direction des Ressources Marines
– Pisciculture lagonaire, Vairao –

à l'attention des professionnels de la mer ainsi que des particuliers



Renouvellement du cheptel de reproducteurs Paraha peue

Achat de  PARAHA PEUE sauvages vivants pour assurer la production piscicole locale
Le stock de géniteurs sauvages de Paraha peue (Platax orbicularis), assurant la production piscicole du Centre Technique Aquacole VAIA de Vairao, doit être renouvelé à court comme à moyen terme.
Pour cela la Cellule Innovation et Valorisation de la Direction des Ressources Marines (DRM) lance un appel à toute personne, professionnel ou particulier, ayant en sa possession ou pouvant capturer des Paraha vivants issus du milieu naturel.

Aussi, si vous détenez des individus sauvages vivants, ou si vous souhaitez obtenir de plus amples informations sur le sujet,
veuillez nous contacter :
Direction des Ressources Marines, Cellule Innovation et Valorisation
Tel : (689) 57 76 11 ou (689) 54 60 37
Email : Thierry.Tamata@ifremer.fr ou Viviane.Manutea.Franc.De.Ferriere@ifremer.fr


La DRM propose une assistance technique à tous les intéressés dès la première prise de contact (soutien logistique et humain).

Chaque individu, capturé et maintenu en bon état de santé, sera acheté par la DRM qui prend également à charge son acheminement jusqu’au centre aquacole de Vairao.
Les tarifs appliqués sont fonction de la taille du specimen détenu, comme suit :

- poisson de moins d’1kg : 5 000 xpf / pièce
- poisson entre 1 et 2 kg : 10 000 xpf / pièce
- poisson de plus de 2kg : 12 000 xpf / pièce

MARCHE A SUIVRE :
- Prise de contact avec la DRM (avant ou juste après capture)
- Capture d’un ou plusieurs Paraha peue sauvages
- Maintien des poissons sur place, dans un filet de petite taille (ouma) ou une nasse suffisamment grande pour permettre leur bonne circulation en limitant chocs et blessures, ce sur une période pouvant aller de 1 à 3 jours en fonction de l’éloignement du lieu de capture.
- Arrivée des agents dépêchés par la DRM afin d’assurer une assistance technique à chaque étape :
o évaluation sanitaire des poissons,
o conditionnement et transport
o éventuellement : installation d’infrastructures de « stockage » pour les collaborations qui se voudront pérennes
- Règlement du paiement au pêcheur par la DRM : Chaque poisson embarqué est dû, indépendamment de sa survie pendant ou après transport.

Communiqué consultable sur le site de la DRM : http://www.peche.pf/spip.php?article413

Rédigé par Viviane Manutea FRANC DE FERRIERE le Vendredi 17 Mai 2013 à 02:50 | Lu 1225 fois


Notez

Sports | SportLive | Parau Ha'uti | OPEN | La video de la semaine | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Mieux comprendre | La tribune politique | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Evènement | Observatoire des Prix | Tiki