Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


A la Une de Tahiti Pacifique Hebdo demain :



• L’arrivée de l’Autorité polynésienne de la concurrence inquiète les chefs d’entreprises. Un nouvel organisme de contrôle n’est jamais accueilli à bras ouverts. Sauf par certains qui n’attendaient qu’elle pour enfin espérer se faire une place sur un marché parfois très hermétique. Enquête et témoignages.
• Absent remarqué à la dernière conférence de presse du Tahoera’a, Marcel Tuihani est-il en train de prendre ses distances de Gaston Flosse ?
• Le politologue Sémir Al Wardi décrypte pour Tahiti Pacifique Hebdo le projet de Pays associé présenté par le Tahoera’a.
• Dans sa chronique, Alex du Prel se lance dans une analyse comparative savoureuse entre les conséquences de de l’évangélisation et celles des essais nucléaires…
• Culture: du 12 avril au 24 juillet, 400 œuvres de la Terre des Hommes seront présentées au musée du quai Branly à Paris. Pour enrichir cette exposition culturelle intitulée "Mata Hoata - Arts et société aux îles Marquises", le Musée de Tahiti et des îles a prêté 19 objets d'art issus de ses collections. Reportage.
Et bien sûr toutes nos rubriques habituelles et nos confidences. TPH, tous les vendredis, 250 F.

Rédigé par () le Jeudi 17 Mars 2016 à 16:22 | Lu 1335 fois






1.Posté par TOM le 17/03/2016 16:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quand tu dois acheter un concombre à 1 000 Fcp le kilo, soit 600 Fcp le concombre (pas gros) dans le plus grand magasin de la côte Ouest dont le slogan dit que chez eux c'est toujours moins cher, alors tu te dis qu'il vaut mieux t'en servir comme sex toy ... on commence à avoir le TdC un peu large à Tahiti.

2.Posté par Fiu!!! le 17/03/2016 19:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Souvent entendu : pourquoi tout est si cher ici ? Parce qu'on est sur une île et que les produits importés coûtent chers...
Et pourquoi les produits locaux coûtent aussi chers et parfois plus chers que les produits importés ?

Parce que la situation de monopole, le manque de concurrence, permet à ceux qui tiennent le commerce de tenir les consommateurs en otages et d'entretenir au besoin une situation de pénurie pour "justifier" la cherté des prix.

Les patrons craignent la concurrence ?
Tant mieux, à condition que celle-ci soit vraiment imposée.
Mais là, faut pas rêver !

3.Posté par Teriivaea le 17/03/2016 20:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est dommage que l'autorité de la concurrence n'ait pas été consultée sur la question des tarifs EDT. Il n'aurait certainement pas échappé à cette autorité que, derrière toutes les gesticulations de EDT et de son concédant, la réalité brute est que, en trend annuel, la baisse des charges de combustibles du concessionnaire ( 3 500 millions de F) liée à la baisse du prix du pétrole dépasse largement la baisse de ses recettes liée à la baisse des tarifs de vente ( 2 000 millions), générant au passage un profit annuel supplémentaire de 1 500 millions à partir d'une situation pourtant déjà caractérisée par la Justice de «marge au-delà du raisonnable". Et c'est sans doute d'ailleurs pour ça que cette consultation n'a pas été opérée. Vraiment très suspect que tout cela....

4.Posté par LEPETANT le 18/03/2016 05:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Eh oui, Tom. C'est çà le résultat du quasi-monopole qui règne en Polynésie dans le domaine de l'alimentation humaine. Pour l'alimentation animale, c'est quelqu'un d'autre.

5.Posté par domi le 18/03/2016 06:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il est certain que les monopoles de faits et leurs cohortes d abus en tous genres ainsi que les ententes illicites de tout poils ont beaucoup, beaucoup, beaucoup de soucis a se faire
Les designer ici n apporte rien ...nous les connaissons tous.....n' est-ce pas?
Il est cependant vraiment dommage que seule les entreprises soient en mesure de les saisir...pour l'instant.....je l'espere

Mais bon...tout est perfectible, le principal est de commencer

Bonne journee à toutes et tous

6.Posté par Faut pas pousser! le 18/03/2016 08:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cette autorité de la concurrence, ferait mieux de s'occuper de l'ALIMENTAIRE et du GROUPE WAN.
Même pas peur ce groupe monopolistique de l'alimentaire de la création de ce machin, il pratique de plus belle des prix usuriers : du saumon des dieux à 4900 f/kg en filet, des concombres à 1125 du kilo, des tomates à 730 f/kg ....

7.Posté par taramea le 18/03/2016 14:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

vous rouspétez que c'est cher chez untel ou untel, eh bien, n'allez plus chez eux , allez là où c'est pas cher, POINT, BARRE.

8.Posté par Teriivaea le 19/03/2016 07:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A taramea
Quand le prix de l'électricité délivrée par un service public incontournable concédé au monopoleur EDT est abusivement cher ainsi que l'a reconnu la justice administrative (Jugement de la Cour d'appel de Paris du 1 er juillet 2014 sur l'avenant 16 - il se pourrait bien d'ailleurs que l'avenant 17 connaisse le même sort-) tu vas où ?

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance