Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


A 20 ans, il lutte contre les océans de plastique: un Néerlandais récompensé



Genève, Suisse | AFP | lundi 17/11/2014 - Le Néerlandais Boyan Slat, un des primés comme "Champion de la Terre" par le Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE) pour un projet de lutte contre les débris plastiques dans les océans, espère passer rapidement à une phase expérimentale.

A tout juste 20 ans, le fondateur du projet "The Ocean Clean-up" (le nettoyage de l'océan), distingué dans la catégorie "inspiration et action", devient le plus jeune lauréat de ce prix.

"C'est naturellement un très grand honneur pour moi et surtout la preuve qu'avec de la bonne volonté, on peut arriver à tout", a réagi lundi Boyan Slat devant la presse à l'ONU à Genève.

Il s'est félicité de l'engouement autour de son projet, prenant pour preuve la collecte par crowdfunding (financement participatif) en 19 jours seulement des 2 millions de dollars qui lui permettent de poursuivre ses recherches.

Alors que la plupart des autres projets envisagent de ramasser les plastiques à l'aide de bateaux sillonnant les océans, Boyan Slat souhaite tout simplement se servir des courants marins pour piéger les débris.

"Pourquoi irions-nous vers les déchets alors que les déchets peuvent venir à nous!", a expliqué celui qui a abandonné ses études en ingénierie spatiale pour se consacrer totalement à son aventure.

Son projet consiste à étendre deux bras flottants de 50 kilomètres chacun formant un "V" et arrimés aux fonds marins. Munis d'un "rideau" s'enfonçant dans l'eau sur trois mètres de profondeur, ils bloqueront les plastiques, récoltés ensuite dans un container.

Après une première expérience concluante avec une structure de quelques dizaines de mètres, il envisage la construction d'un prototype d'un kilomètre entre les côtes d'Hawaï et de la Californie, "une zone où se concentrent un tiers des débris plastique des océans".

Si ce nouvel essai s'avérait concluant, il espère mettre en place son dispositif final de 100 km de long d'ici 2020.

Selon ses calculs, il faudrait alors 10 ans pour pouvoir dépolluer la moitié de cette gyre (un croisement de courants marins) du Pacifique Nord où apparaissent des courants marins circulaires entraînant la formation d'énormes plaques de déchets, un "continent" de plastique.

"Créer un tel système permettra certes d'améliorer la dépollution de nos océans, mais il est bien sûr primordial d'accentuer la prévention en amont", a expliqué M. Slat.

Rédigé par () le Lundi 17 Novembre 2014 à 06:03 | Lu 354 fois






Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 20 Octobre 2017 - 03:36 Un décès sur six lié à la pollution en 2015

Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies