Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


42 places supplémentaires au lycée professionnel de Mahina



MAHINA, le 9 mars 2017- Ce jeudi, Etat et Pays ont signé la convention « Internat d'excellence » relative à la réhabilitation de trois sites d’internat à Atuona, aux Marquises, à Faa’a et à Mahina. Au lycée professionnel de Mahina, des places supplémentaires sont nécessaires.

Le lycée professionnel de Mahina surplombe la commune éponyme. Le cadre est bucolique, même si, par endroit, les bâtiments âgés de plus de 20 ans dénotent. 630 élèves foulent le pavé du lycée chaque jour. Ils viennent de l'île de Tahiti mais aussi des archipels les plus éloignés, comme les Australes, les Gambier ou les Marquises. La grande majorité de ces élèves dorment à l'internat. Comme le lycée, l'internat a vu passé les années. "25 ans, bien sûr, ce n'est pas trop vieux mais c'est vrai qu'il y a quelques travaux à faire", reconnaît le proviseur de l'établissement.

Devant l'infrastructure en arc de cercle, Vincent Baron, arrivé à la rentrée dernière, se réjouit de la nouvelle convention Etat/Pays relative à la réhabilitation de trois sites d’internat à Atuona, aux Marquises, à Faa’a et à Mahina. En octobre dernier, Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l'Education, a annoncé que l'Etat allait cofinancer à hauteur de 665 millions la construction des internats de Faa’a et de Atuona et la rénovation et agrandissement de celui de Mahina. Au total, ces trois projets représentent un investissement de 1,3 milliard de francs. La convention été signée ce jeudi dans l'enceinte de l'établissement professionnel de la côte est de Tahiti.

INSTALLER DES BRASSEURS D'AIR

Une enveloppe d'environ 200 millions de francs permettra de rafraîchir l'existant et de construire un nouveau bâtiment. Les travaux devraient être engagés sous peu. Une nouvelle que le personnel de l'établissement et les résidents attendaient depuis longtemps. "Les internes ne se plaignent pas mais il est vrai que, avec le temps, la chaleur et l'humidité, les matériaux travaillent vite ici. Il est donc nécessaire de faire quelques travaux", explique le proviseur du lycée professionnel.

Dans les couloirs de l'internat, les rayons du soleil chatouillent les plantes installées au milieu. Sur les côtés, les serviettes des élèves sont étendues pour sécher. Dans la partie douche, le plafond, les cabines et les meubles ont subi les aléas du temps. Dans les chambres, huit lits sont installés. La peinture a quelque peu jauni. Plongée dans l'ombre grâce à d'épais rideaux, la chambre n'est pas encore victime de la chaleur étouffante. "Une de nos priorités lors de cette rénovation va être l'installation des brasseurs d'air pour les internes. Nous ne pouvons pas mettre des climatisations partout. Il y a un courant d'air permanent, ce n'est pas indispensable."

Au bout du bâtiment existant, 42 places supplémentaires devraient être construites pour la rentrée 2018. Le nouvel édifice comptera sept chambres de six lits. Seuls 18,8% des lycéens sont acceptés en internat, faute de places suffisantes. Le lycée professionnel de Mahina n'échappe pas à la règle. Chaque année, l'établissement scolaire refuse des jeunes. "Nous avons un grand besoin de place supplémentaire, notamment chez les filles. Nous n'avons pas assez de lits pour accueillir les élèves qui souhaiteraient être en internat et malheureusement, certains délaissent alors leur scolarité. C'est dramatique. Nous avons eu l'exemple encore cette année de deux jeunes filles des Tuamotu qui voulaient suivre une filière dans notre lycée. Leur dossier était parfait mais il n'y avait pas de place en internat. Aujourd'hui, que font-elles?"
Cette convention "internats d'excellence" devrait redonner un peu de fraîcheur à l'internat de Mahina et permettre à ses résidents de garder leur sourire.

L'internat, en chiffres

L'internat du lycée professionnel de Mahina compte, à l'heure actuelle, 220 places :
- 66 internes viennent des Tuamotu
- 44 internes viennent des Marquises
- 38 internes viennent des Australes
- 25 internes viennent des Raromatai
- 10 internes viennent de Moorea
- 5 internes viennent des Gambier

Créations d'internats à Faa'a et Atuona

Lors de son déplacement en Polynésie française, la Ministre de l’Éducation nationale a annoncé le soutien de l’État au financement de deux créations d’internats. L'une aura lieu à Faa’a (242 places) et la deuxième à Atuona aux Marquises (120 places) Les travaux débuteront d'ici la fin du 1er semestre 2017. Les premiers chantiers achevés en 2018; Le dernier en 2019. Au-delà des montants, conséquents, qui seront investis dans ces opérations, il s’agit d’une véritable chance pour la jeunesse polynésienne de progresser, de réussir et de s’épanouir, dans un environnement plus accueillant et bienveillant, adapté à la modernité des équipements désormais attendus. Ces internats modernes et adaptés contribuent à la lutte contre le décrochage scolaire. "Nous l'avons vu avec nos chiffres, les internes réussissent mieux que les autres élèves, ici au lycée professionnel de Mahina", souligne le proviseur de l'établissement, Vincent Baron. Pour les élèves qui viennent des archipels éloignés et qui sont séparés très jeunes de leurs parents, ces internats constitueront des lieux de vie propices au développement personnel de chacun.

Rédigé par Amelie David le Jeudi 9 Mars 2017 à 16:50 | Lu 1322 fois





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 20 Octobre 2017 - 16:21 Coup de jeune au Pôle Entreprises de la CCISM

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance