TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd
Jeudi 18 Décembre
Mon espace perso

FENUACOMMUNICATION, Rue Charles Viénot BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel: 43 49 49

3ème mini festival à Ua Huka : les îles se défient




Crédit photo : Pascal Erhel
Crédit photo : Pascal Erhel
Les marquisiens attendaient l’évènement depuis deux ans et aujourd’hui, l’île de Ua Huka vit au rythme des Pahu (tambours ancestraux). Les délégations des 6 îles se sont donné rendez-vous sur le paepae Te Tumu de l’île aux chevaux. Au programme : des défis que se lanceront les groupes jusqu’à ce vendredi, jour de clôture de ce mini festival.

Le thème de ce 3ème mini-festival a été choisi pour remotiver l’esprit créateur des artisans de l’archipel : le défi. Et cette fois, chacune des îles s’est surpassée pour offrir ce qu’elle avait de meilleur. Un exemple, l’île de Ua huka, où se déroule la manifestation, a fabriqué le plus grand tambour ( 4 mètres de haut) et un pilon (2,50 mètres pour un poids de 6 tonnes) tout aussi impressionnant, tant par la taille que la finesse des motifs qui y sont inscrits. D’autres objets, tels qu’un pilon géant posé dans un hoaka (un récipient allongé sculpté) venant des îles voisines ont émerveillé les spectateurs venus nombreux. A tel point que « il n’y a plus de place dans l’ensemble des pensions de famille de l’île. » nous a expliqué Nestor Ohu, l’actuel maire de l’île de Ua Huka. Et lorsqu’il est devenu impossible de trouver un logement sur l’île, certaines personnes ont choisi de rester sur mer, à bord de voiliers. « De mémoire d’habitant de Ua Huka, jamais on avait vu une telle affluence. Même la baie de Hane est envahie par plus d’une cinquantaine de voiliers. Beaucoup de gens dorment à bord. »

Du côté des prestations de danse, chaque île a su là aussi démontrer sa capacité à se renouveler tout en gardant le style ancien au cœur des chorégraphies. Là encore, le thème a encouragé certaines troupes à se « faire voir », comme le cas de celle de l’île de Tahuata, toute première île marquisienne à avoir été découverte en 1595. Le chef de groupe présentera un costume fait en…poulpe.

L’île de Ua Pou a préparé un superbe hakamanu, la fameuse danse de l’oiseau. La prestation s’est déroulée sous l’œil averti de Toti Teikiehuupoko, le directeur de l’Académie marquisienne, mais également de la grande fédération culture Motu Haka. Depuis le dernier grand festival en 2011 sur l’île de Nuku Hiva, les spécialistes que l’on surnomme tuhuka se sont penchés sur les défis qu’ils pouvaient relever et c’est ainsi que chaque île a décidé de choisir un domaine précis : sculpture pour Ua Pou ou encore costumes pour le sud de l’archipel. Cette confrontation de savoir-faire ne peut qu’avantager la fibre artistique qui réside dans chaque tuhuka.

Ce jeudi matin, le cargo mixte Aranui a jeté l’ancre dans la baie de Vaipaee. « Nous nous étions préparés à recevoir les touristes du navire. Les véhicules sont prêts et nous les mènerons directement aux divers ateliers de démonstrations organisées pour l’occasion. » a précisé le tāvana de l’île aux chevaux concernant l’itinéraire prévu pour les visiteurs.

L’évènement prendra fin ce vendredi 20 décembre. Un moment unique puisque toutes les délégations présenteront leurs meilleures prestations de chants et danses. « Ce mini festival est le tremplin pour le prochain, le grand cette fois-ci, qui aura lieu à Hiva Oa en 2015. Tout le monde est invité et il vaudrait mieux déjà réserver vos places d’avance car il y a encore plus de monde qu’aujourd’hui. » expliquait un chef de délégation. L’invitation est lancée. Les dates du 9ème Matavaa o te Henua Enana seront précisées d’ici là. En attendant, les pahu raisonnent encore à Ua Huka.

TP

Crédit photo : Pascal Erhel
Crédit photo : Pascal Erhel
Te toru o te Heiva iti nō te ta’amotu Enana, à Ua Huka : te ‘aro ra tetahi iā tetahi

A piti atu ra matahiti o tō te nūna’a ‘enana ‘e ‘enata i te tia’i noara’a i teie ta’urua rahi, mai i teie mahana toru nei, te ora ra o Mātuita ma nā roto i te ta’ira’a pahu. ‘Ua ‘āmui mai nō na motu e ono, i ni’a i te marae i fa’aora fa’ahou hia, o tei topa i te i’oa nei « Te Tumu ». Te tumu parau : te ‘arora’a tetahi iā tetahi. E hope teie Heiva iti i teie mahana pae 20 nei.

‘Ua mā’iti hia te tumu parau o te « ‘arora’a » nō te torura’a o teie Heiva iti, te reira ‘ia fā ato’a mai i te hō’ē fērurira’a hōhonu i roto i te ‘ā’au o te mau rahu’a i Mātuita ma. ‘Oia mau, te « ‘Arora’a ». I teie ra matahiti, ‘ua fa’a’ite mai ihoa nā feiā nei i tō rātou aravihī ma te nehenehe o te mau ‘ori o tā rātou i fa’aineine mai. Hō’ē noa hi’ora’a, te motu nō ‘Ua Huka ( te i reira teie ‘ohipa o tē tupu nei ) ‘ua tarai mai te mau rima aravihī i tetahi pahu rarahi (e maha mētera i te teitei) tae noa ato’a atu i tetahi ‘ōfa’i tuki pōpoi rarahi ( hau i te piti mētera ‘e te ‘āfa i te teitei nō te hō’ē fāito e ono tane) o tei fa’atupu i te fa’ahiahia i roto i te mata o nāho’a rahi tei tae rahi mai nō te ora i te orara’a « ènana ».

‘Aita ra te mau motu ma tehiti mai iā Ua Pou i nu’u mai aore re’a i roto i te rima, ‘ua uta roa mai tō na mau ti’a i tetahi ato’a ‘ōfa’i tūpa’i ‘uru o tei fa’ata’oto hia i roto i tetahi ‘ūmete rarahi pi’i hia « hoaka ». Teie ra ho’i, i mua i te rahira’a o te ta’ata tei pou roa mai i Ua Huka nei, ‘aita e hō’ē a’e piha fa’ahou i roto i te tā’ato’ara’a o te mau Fare Hōtera iti. Nō vētahi atu mau ta’ata, ‘ua pārahi roa atu rātou i ni’a i te mau pahi tā’īe. I te reo o te tāvana, o Nestor Ohu, a tahi nei o teie fenua i ‘ī ai i te ta’ata mai teie i te huru “Tē ha’apāpū atu nei au, ‘aitiā teie ‘ohipa i tupu atu ra i’ō nei. A hi’o noa i te ‘o’o’a nō Hane, ‘ua ‘Ī roa i te pahī tā’īe, tai’o ana’e vau ‘ua hau roa paha i te pae ‘ahuru. Mea rahi te ta’ata e ta’oto nei i reira. »

I te pae’au o te mau ‘ori, ‘inaha ‘ua fa’a’ite mai terā ‘e terā atu motu ‘ē i tō na ‘aravihī, ma te ‘imi i te mea ‘āpī i roto i te mau ‘ori tahito. I reira ato’a, ‘ua tūtava te tumu parau o taua Matavaa o te Henua Enana i te mau ra’atira pūpū ‘ori i te ha’amahiti mai i tetahi huru ta’a’ē ri’i, mai iā Tahuata, te fenua mātāmua roa o tei ‘itea hia e te tāpena pāniora ra o Alvaro de Mendãna tāne i te matahiti 1595. ‘Ua fa’aineine mai teie pūpū i tetahi mau ‘ahu ‘ori i ha’amani hia i te…fe’e.

‘Aita e nehenehe e fa’ahiti i te parau nō te Heiva iti ma te ‘ore ato’a e fa’ahiti i te parau nō te ‘ori. ‘Ua fa’aineine mai te motu nō Ua Pou i tetahi hakamanu, teie ïa ‘ori o te fa’aha’amana’o ra i te rerera’a o te manu. ‘Ua haka mai teie pūpū i mua noa i te mata o te hō’ē o te mau ‘aivāna’a mau nō te reira tuha’a ‘ohipa, o Toti Teikiehuupoko, te peretiteni o te ‘āmuitahira’a Motu Haka, ‘ō na ato’a te ti’a fa’atere o te Fare Vāna’a nō te Fenua Enana. Mai i te Matavaa Rahi O Te Henua Enana tei tupu i te matahiti 2011 ra, i te fenua nō Nuku Hiva, ‘ua tuatāpapa ihoa te mau rohi pehe ānei, te mau rahu’a i ni’a i te mau ‘arora’a o tē nehenehe e fa’atupu i rotopū teie ‘e terā atu motu. Mea na reira te noa’ara’a mai i te mau mana’o huru rau : te ‘ohipa nāna’o nō ‘Ua Pou aore ra te mau ‘ahu tāpiri nō te mau motu nō raro mai. E ti’a ‘ia parau hia ‘e rāve’a teie o tei riro ‘ei huru tūra’ira’a iā rātou i roto i te fa’anahora’a o teie mau tuhuka, mau ‘aivāna’a.

I teie mahana maha nei, ‘ua tīpae atu te pahi ra Aranui, tūtau atu i te ‘o’o’a nō Vaipaee « ‘Ua ineine a’e na mātou i te fa’ari’i i teie mau rātere. Nahonaho te mau pere’o’o nō te ‘ume atu iā rātou i ni’a i te marae, nō te māta’ita’i i te mau fa’a’ite’itera’a huru rau tei fa’aineine hia. » o tei ha’apāpū hia mai e te tāvana, o Nestor Ohu tāne.

E hope teie fa’anahora’a i teie mahana pae nei. ‘Ua riro teie Heiva iti ‘ei taime huru ta’a’ē nō te tā’ato’ara’a o te ta’ata tei ora i teie ta’urua rahi, ihea ‘ua fa’aro’o hia i te mau reo navenave mau o te mau vahine ‘e te mau haka o te mau toa. Tē nā’ō mai ra tetahi ti’a arata’i pūpū nō Hiva ‘oa :”’aitiā ra i oti, nō te mea ‘ua fa’aāra teie Matavaa i te mau nūna’a ato’a nō Porinetia i te mea ē te piri mai ra te Matavaa Rahi. E tupu te reira i ni’a i te fenua nō Hiva Oa, i roto noa piti matahiti. No reira, e hō ma, a tāpa’o iā ‘outou i roto i te mau Fare Hōtera Iti, a ho’o a’e na i tā ‘outou mau tīteti manureva, ‘eiāha e tia’i!” Terā ïa, tei iā ‘outou noa i te fā’otira’a hope roa. E hōro’a hia mai te mau tai’ora’a mahana nō te īvara’a o te Heiva Rahi nō Mātuita ma. ‘Ia tia’ira’a te reira, te ta’i noa mai ra te mau pahu i ‘Ua Huka.

TP

b[

Ainsi, pendant près d'une semaine, l'île de Ua Huka a vibré aux sons des Pahu et des Haka préparés par les 6 délégations des îles Marquises. Crédit photo : Pascal Erhel
Ainsi, pendant près d'une semaine, l'île de Ua Huka a vibré aux sons des Pahu et des Haka préparés par les 6 délégations des îles Marquises. Crédit photo : Pascal Erhel

La baie de Hane "envahie" de voiliers. "C'est la première fois, de mémoire d'habitant de Ua Huka" nous avait confié le maire de l'île Nestor Ohu. Crédit photo : Thomas Athenol
La baie de Hane "envahie" de voiliers. "C'est la première fois, de mémoire d'habitant de Ua Huka" nous avait confié le maire de l'île Nestor Ohu. Crédit photo : Thomas Athenol

Rédigé par TP le Jeudi 19 Décembre 2013 à 16:31 | Lu 1162 fois


Notez


Commentaires

1.Posté par Fiu le 20/12/2013 09:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je ne pense pas que les îles se défient comme le ou la journaliste le prétend

Signaler un abus


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 18 Décembre 2014 - 17:50 Fin de conflit au Sefi

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité People | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | PRESIDENTIELLES 2012