Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

38 formations pour un Hura Tapairu d'exception



maison de la culture
maison de la culture
PAPEETE, le 02 novembre 2017 - La 13e édition du Hura Tapairu se déroulera du 22 novembre au 2 décembre, à la Maison de la culture. Cette année, 38 formations, dont 8 en catégorie "Tapairu", rivaliseront de créativité et de se rapprocher de la perfection pour accéder à la finale prévue le 2 décembre.

Alors que le Ori Tahiti rentre dans le patrimoine immatériel français, ce ne sont pas moins de 38 formations qui se présenteront au Hura Tapairu. Cette année 33 groupes répartis en 38 formations s'affronteront amicalement au Grand Théâtre. Huit formations sont inscrites dans la catégorie Tapairu tandis qu'elles sont 33 à s'être inscrites dans la catégorie Mehura. Par ailleurs cette année, ce ne sont pas moins de 10 duos qui se présenteront sur la scène du théâtre dans la catégorie 'Aparima 'apipiti et 6 duos en 'ote'a 'apipiti. Enfin, six orchestres montreront l'ampleur de leur talent dans la catégorie Pahu Nui.

La mauvaise surprise de cette édition est le désistement de dernière minute (mardi 31 octobre) de la troupe Ahutoru Nui prévue le soir du 30 novembre. La billetterie étant ouverte, la maison de la culture a décidé de laisser le programme inchangé.

Cette compétition s'adresse aux petites formations (30 artistes sur scène au maximum). Elle permet aux participants d'évoluer en toute liberté et offre un tremplin aux jeunes talents. Des groupes comme Hei Tahiti ou Hitireva ont eu l'opportunité d'y être révélés.

Cette année, le jury traditionnel composé de Fabien Dinard, Vanina Ehu, Moana'ura Tehei'ura et Matani Kainuku accueillera également Poerava Taea, chef du groupe Manohiva et directrice de l'école de danse du même nom et Teraurii Piritua, directeur de l'école A ori mai et chef du groupe Ori i Tahiti.

Comme Fabien Dinard, président du jury, n'a de cesse de le répéter, "l'objectif de ce concours c'est l'excellence. Tout doit être parfait. La moindre erreur va se voir. Le niveau est très élevé. Le groupe qui gagne est un groupe qui est pratiquement proche de la perfection. Il est excellent. Les critères sont à peu près les même qu'au Heiva, mais comme il y a moins de danseurs sur scène, le jury est moins tolérant pour le Hura Tapairu. "

"Cette participation est la preuve que nous avons affaire à une culture vivante" indique satisfait Heremoana Maamaatuaiahutapu, ministre de la Culture et ancien danseur. "Comme chaque année, il y a beaucoup de nouveaux groupes qui se forment pour le Hura Tapairu. Il y a aussi des groupes qui reviennent de manière régulière. Le nombre de formations qui se présentent cette année est annonciateur d'une forte participation du Heiva i Tahiti 2018", explique le ministre. "L'avantage du Hura Tapairu est d'abord de pouvoir se présenter en formation réduite, de pouvoir se confronter à un jury, au public, s'aguerrir en quelque sorte, prendre de l'expérience pour pouvoir ensuite se présenter au heiva i Tahiti. Nous avons conçu le Hura Tapairu dans cet esprit. C'est un tremplin vers To'ata".

Même avec une forte participation, les pronostics vont bon train et les groupes de danse sont attendus par le jury. Fabien Dinard indique, "on connait les groupes qui sont passés par To'ata et qui reviennent. De façon générale on a déjà une idée des groupes qui pourront se retrouver en finale. Il peut y avoir des surprises. Certains groupes qui ne vont pas à To'ata- parce que l'organisation est trop lourde- et qui participent régulièrement au Hura Tapairu sont dans les favoris. Il est rare qu'un groupe qui n'a jamais participé au Hura Tapairu remporte le premier prix."

La nouveauté de cette année et la présentation d'un show de danse d'une troupe mexicaine, le mercredi 29 novembre. La troupe se présente hors compétition. Le Hura Tapairu n'est réservé qu'aux Polynésiens ou aux danseurs résidents en Polynésie depuis au moins trois ans. Ainsi, les corporations étrangères ne peuvent pas y participer. Par ailleurs, contrairement au Heiva, les troupes locales ne peuvent pas accepter de danseurs étrangers qui ne résideraient pas sur le territoire. Ainsi, l'équipe organisatrice du Hura Tapairu souhaiterait organiser une version internationale du concours, cependant jusqu'à aujourd'hui le minimum de trois troupes compétitrices n'a jamais été atteint pour ouvrir la compétition.

infos pratiques :

Maison de la Culture
Maison de la Culture
Du mercredi 22 novembre au 1er décembre: Soirée de concours – 19h00
Tarif unique de 1500 francs
Samedi 02 décembre : Finales de Mehura et Tapairu -16h00
Tarif unique 2500 francs
Gratuit pour les enfants de moins de 2 ans
billetterie en ligne ici

Horaires de vente :
Du lundi au jeudi de 8h à 16h30
Vendredi de 8h à 15h30
Sur place 1h00 avant les spectacles
FB Maison de la Culture de Tahiti
Exposition artisanale et culturelle de 17h00 à 20h00 dans le hall
Renseignement 40 544 544 ou www.huratapairu.com

Téléchargez le programme du Hura Tapairu 2017:

Rédigé par Marie Caroline Carrère le Jeudi 2 Novembre 2017 à 15:30 | Lu 2603 fois





Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 24 Novembre 2017 - 17:01 La Lutte anti-vectorielle se veut innovante

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance