Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


2,2 millions de francs de frais de bouche : Marty conteste, repart libre, le procès reporté au 14 janvier



Me Mourad Mikou (à g.) et son client Bruno Marty arrivent au tribunal et s'apprêtent à demander un délai pour préparer leur défense.
Me Mourad Mikou (à g.) et son client Bruno Marty arrivent au tribunal et s'apprêtent à demander un délai pour préparer leur défense.
PAPEETE, le 29 octobre 2015 - Bruno Marty a sollicité le report de son procès en comparution immédiate, jeudi, pour les faits de détournement de fonds publics dont l'accuse le parquet de Papeete, et qu'il conteste. Le directeur général de la SEM Laboratoire des travaux publics avait été placé en garde à vue, mercredi, pour son incapacité à justifier 2,2 millions de francs de frais de bouche, réglés avec la carte Gold de la société.


Placé en garde à vue mercredi dans le cadre d'une enquête pour détournement de fonds publics ouverte par le parquet en juillet dernier, le directeur général de la société d'économie mixte (SEM) Laboratoire des travaux publics (TP) s'est présenté jeudi à 14 heures, comme prévu, à l'audience de jugement en comparution immédiate décidée par le procureur de la république.

Bruno Marty a sollicité un délai pour préparer sa défense, un droit que le tribunal ne peut refuser au prévenu dans ce type de procédure.
Le dossier a donc été reporté, et la date du 14 janvier 2016 arrêtée. Bruno Marty comparaîtra libre de toute contrainte ce jour-là.
Le tribunal n'a pas jugé "justifiées" les réquisitions du ministère public qui demandait, dans l'attente de cette audience, le placement sous contrôle judiciaire de Bruno Marty avec interdiction de se rendre physiquement dans les locaux de la SEM Laboratoire des travaux publics.

"On peut éventuellement imaginer que l'on aille prendre des pièces comptables…", avait pourtant fait remarquer l'un des assesseurs du président Florentin à l'intéressé et son avocat, Me Mourad Mikou, pour leur expliquer la requête du parquet.

2,2 millions de francs de tickets égarés

La justice soupçonne Bruno Marty d'avoir détourné, en 2014, près de 2,2 millions de francs des caisses de la SEM Laboratoire des travaux publics pour payer des notes de restaurants, essentiellement. Des frais de bouche et des retraits d'espèces "injustifiés" et "à des fins personnelles" estime le parquet, au débit de la carte bancaire Gold rattachée à la direction générale de la société. Les faits avaient été dénoncés par le commissaire aux comptes de la SEM dans un rapport communiqué au procureur de la République.

Bruno Marty, par la voix de son avocat Me Mikou, s'est défendu de toute intention malhonnête : "Il y a un certain nombre de dépenses pour lesquelles mon client n'a pas pu présenter de justificatifs, raison pour laquelle il s'est, de lui-même, engagé au remboursement de cette somme. Il en a d'ailleurs déjà remboursé la moitié". Un prélèvement de 200 000 francs par mois sur son salaire a en effet été décidé par l'entreprise depuis l'ouverture de l'enquête.


> Lire : Bruno Marty soupçonné de détournement de fonds au Laboratoire des TP

Me Mikou : "Il peut arriver qu'on perde des justificatifs"

L'avocat de Bruno Marty a, pour sa part, balayé d'un revers de manche toute intention malhonnête de son client : "Il a effectué des dépenses avec la carte bancaire de cette société, et il a omis de produire les justificatifs. Je ne sais pas si vous gardez tous vos justificatifs de paiement sur vous, tout le temps, mais il peut arriver qu'on en perde. Il y a un certain nombre de dépenses pour lesquelles mon client n'a pas pu présenter de justificatifs, raison pour laquelle il s'est, de lui-même, engagé au remboursement de cette somme. Il en a d'ailleurs déjà remboursé la moitié".

De la simple négligence ? "Je réserverai mes arguments pour le tribunal, mais il y a effectivement plus de négligence dans ce dossier qu'une intention de voler dans la caisse de cette société pour laquelle il est dévoué corps et âme".

Me Mikou qui a par ailleurs sous-entendu l'action "d'une main invisible dans ce dossier" qui chercherait à "instrumentaliser" le tribunal et à "neutraliser" Bruno Marty : "Je réserve mes arguments pour le tribunal. Mon client a répondu et s'est rendu mercredi à une convocation comme témoin libre à la DSP, dans le cadre d'une enquête ouverte il y a des mois. Et il s'est retrouvé en garde à vue…"


Rédigé par JPV et RP le Jeudi 29 Octobre 2015 à 17:04 | Lu 2698 fois

Tags : JUSTICE






1.Posté par Cool Ruler le 29/10/2015 15:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Un coup dur pour le marché de l'emploi qui n'en avait pas besoin.

Combien de restaurants, de bars et de discothèques vont ils fermer.

Irresponsables ces juges...

2.Posté par torix le 29/10/2015 15:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

2,2 millions en un an, ça fait déjà une belle moyenne de 50.000 balles par semaine. Mais j'imagine qu'il va nous dire qu'avec ses très importantes fonctions, il devait sans cesse inviter de prestigieux invités au Coco's ou à la Corbeille...
Et il est reparti comment du palais? En scooter sans permis?

3.Posté par maimiti le 29/10/2015 15:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

2,2millions de FCFP !!! Il devrait y avoir la queue au tribunal quand on peut considérer que cette somme ridicule est loin d’atteindre ce qui est gaspillé ou détourné QUOTIDIENNEMENT dans ce pays !!

4.Posté par N''''importe quoi le 29/10/2015 18:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est bien triste comment la Polynésie peut détruire cet homme
qui a fait ses preuves et qui aurait été un excellent président pour le Pays.

5.Posté par Popoti le 29/10/2015 19:22 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Abusé surtout avec son salaire à 1,8millions par mois

6.Posté par macox le 29/10/2015 21:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Normalement, quand on manipule des fonds publics, les justificatifs sont obligatoires, non?

7.Posté par AITO le 30/10/2015 02:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Garde à vue?
Procédure hélas habituelle et préconisée deuis la réforme de la garde à vue à la demande des avocats.
Quand la police ne plaçait pas en garde à vue, les avocats plaidaient la contrainte sans droit.
Maintenant que les policiers sont obligés de placer en garde à vue, les mêmes avocats critiquent la mise en oeuvre de cette mesure qu'ils préconisent.
Il faut faire, sans faire, tout en faisant.

8.Posté par Le président de "la Polynésie française", des françaises et des français René, Georges, HOFFER le 30/10/2015 06:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"Me Mikou qui a par ailleurs sous-entendu l'action "d'une main invisible dans ce dossier" qui chercherait à "instrumentaliser" le tribunal et à "neutraliser" Bruno Marty" euh... tout de même pas ! Bruno Marty n'a pas importé une ROLLS-ROYCE Silver Spur au nez et à la barbe des droits et taxes (sic) douanières hohohohohohoho

9.Posté par simone grand le 30/10/2015 06:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Silence assourdissant des habituels syndicats justiciers contre des chefs de service traînés dans la boue pour des motifs très futiles

10.Posté par VATEA le 30/10/2015 09:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Lol !!! j'ai écouté son avocat .... top !!! " il ne savait pas ..blabla bla !! .. il a été Ministre !!! si le juge avale çà
" prise illégale d'intérêt !!

11.Posté par iron-man le 30/10/2015 09:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

woaw ! sa bouffe ce genre de gaillard !

12.Posté par etienne le 30/10/2015 09:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"Je ne sais pas si vous gardez tous vos justificatifs de paiement sur vous, tout le temps"....ben c'est peut être parce qu'on paye avec notre propre argent et donc si Bruno Marty utilise la carte de paiement de la société, il n'est pas excusable d'avoir "égaré ces justificatifs"... Enfin voila, des excuses bidons qui ne font pas honneur a l'intelligence de son avocat mais bon çà va surement passer parce qu'ils ne sont pas plus finauds en face.

13.Posté par torix le 30/10/2015 09:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@n'importe quoi : oui, au vu de sa façon de manier les deniers publics et privés, on dirait qu'il a toutes les qualités requises pour être un "bon président".

14.Posté par Mathius le 30/10/2015 10:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les affirmations de son avocat rappellent celles de l'avocat d'emile vernaudon, mine de rien il y a deux poids deux mesures dans la décision de la justice, car c'est en grande partie le délit de Marty est un des délits reproché au seriff.
C'est cela l'indépendance de la justice...

15.Posté par Pierre Carabasse le 30/10/2015 12:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Une SEM n'a pas un statut public mais privé, donc le DG est aussi le payeur contrairement au public (services, offices, établissements) où il y a un ordonnateur (Directeur) et un payeur (agent comptable) ; ces deux derniers sont responsables conjointement des paiements irréguliers. Pour la SEM, comme les SA et SARL, les dirigeants peuvent avoir des frais personnels (compte 625000) mais cela sont limités et doivent être justifiés. Le commissaire aux comptes a fait correctement son travail.

16.Posté par Duc le 30/10/2015 18:26 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Sans commentaires, on finira par decouvrir le pot aux roses...bon weekend.

17.Posté par pif paf le 31/10/2015 02:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


système Flosse ...
et confusion des porte-monnaies.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 23 Septembre 2017 - 10:24 Gaya exposera ses oeuvres à la salle Muriavai mardi

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance